Ces inventions qui pourraient sauver le monde | Les résultats du concours aujourd’hui !

Ces inventions qui pourraient sauver le monde | Les résultats du concours aujourd’hui !

Un dirigeable capable de stocker l’eau des nuages, une seconde peau diffusant des médicaments, un masque permettant d’améliorer notre sommeil… Voici la réponse de quarante-neuf étudiants en design lorsqu’on leur demande d’inventer le futur.

Tous participent cette année à un concours mis en place par National Geographic Channel et l’ENSAAMA (Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art) pour accompagner la diffusion de la série de documentaires « Inventer le futur » actuellement sur la chaîne TV. Jusqu’à ce mercredi, les internautes étaient invités à voter sur le site dédié et à choisir lequel, parmi les six projets retenus, aurait le plus de chance d’être concrétisé.

Deux thèmes ont guidé l’inspiration de ces visionnaires : l’eau et la cybernétique. Pour le premier, qui représentera l’un des défis majeurs des prochaines décennies, les étudiants ont notamment regardé vers le ciel pour imaginer comment apporter cette ressource indispensable à la vie dans des régions touchées par la pénurie. Le premier, baptisé Waterfall, est un dirigeable fonctionnant à l’énergie solaire, capable de capter l’eau contenue dans les nuages pour la piéger en grande quantité et la ramener aux populations dans le besoin.

Une autre équipe d’étudiants a, quant à elle, imaginé Cloud Mine, un nuage artificiel reprenant la forme de goutelettes et guidé par GPS pour aller chercher l’eau stockée à plusieurs kilomètres d’altitude. L’effet de la condensation permet ainsi de récupérer l’eau puis de la déverser sur des zones touchées par la sécheresse.

Enfin, la dernière équipe sur la question de l’eau s’est penchée sur un système de stockage robotisé : Cloo. Ce véritable réservoir mouvant, propulsé par deux roues, permettrait par exemple de suivre un habitant du Sahel jusqu’à une rivière pour y retirer une eau saine et revenir dans un village pour servir de point d’eau.

Lire la suite après l’image …

170220162210


Les jeunes designers se sont aussi intéressés à la cybernétique. Tous ont imaginé des solutions connectées pour traduire ce que serait l’humain augmenté. Avec le Somnum, ils se sont notamment penchés sur notre sommeil et la possibilité de dormir moins mais mieux. Ce dispositif revisite ainsi le masque de nuit. Grâce à des capteurs, il analyse notre sommeil pour stimuler la sécrétion de diverses hormones bénéfiques.

Hygie s’intéresse, lui, à notre santé. Cette seconde peau connectée serait un véritable médecin personnel à l’écoute en permanence de notre corps. Fondée sur les principes de la biotechnologie, l’invention renseigne ainsi sur notre activité corporelle pour prévenir les maladies ou d’éventuelles carences corporelles afin de les enrayer. Hygie pourrait aussi inclure une nouvelle forme de médicaments prêts à être diffusés de manière cutanée.

[…] Lao s’intéresse aux personnes âgées. Cet assistant robotisé entend pallier le manque de personnel médical propre à les accompagner dans leur quotidien. L’objet, en forme de roue, est capable de suivre son propriétaire en tous lieux. Connecté, il peut livrer diverses informations, gérer la domotique (lumière, chauffage…), tandis que sa texture adhésive permet d’aider une personne à se relever, voire même à ramasser des objets tombés à sa place.

Les résultats de ce concours seront connus ce jeudi 18 février dans la journée !

A suivre sur : http://breakthrough.natgeotv.com/fr/

Source : Direct Matin