Ces start-ups qui vont sortir du bois en 2015

Ces start-ups qui vont sortir du bois en 2015

A chacune de ses nouvelles rencontres, Laval Virtual présente des innovations toujours plus surprenantes et des jeunes pousses très prometteuses. INfluencia vous détaille une quinzaine de ces pépites.

4900 visiteurs professionnels en 3 jours, 9500 visiteurs « grand public » en 2 jours et 19700 web visiteurs en 7 jours pour 73 700 pages vues pour 2014 : le Laval Virtual depuis son lancement en 1999 s’affirme réellement comme le haut lieu en Europe des technologies et usages du virtuel. Un principe auquel il ne devrait pas déroger pour sa toute prochaine 17ème édition au vu de son programme mais aussi de son concours qui réunira le meilleur des start-ups. A l’issue d’un appel à candidature, 15 jeunes pousses dont des Françaises ont été sélectionnées pour présenter leur compétence et prétendre au trophée qui sera décerné par un jury international.

Des objets connectés à la réalité virtuelle ou augmentée en passant par la robotique et le scan 3D, INfluencia vous présente ces 15 pépites qui touchent des usages (urbanisme, santé, marketing, communication, patrimoine…) et qui pourraient bien rapidement chambouler pas mal de secteurs et de métiers.

Les 15 jeunes pousses sous haute surveillance :

Holusion : cette start-up propose une borne interactive innovante permettant de visualiser un média sous forme d’hologrammes et ainsi trouver un support innovant pour s’exprimer et se différencier.

3D Rudder : cette société, qui est aussi distinguée dans la catégorie jeux 3D et divertissement, a développé un contrôleur de navigation pour la réalité virtuelle qui s’utilise avec les pieds tout en étant assis. Son design permet ainsi une utilisation prolongée sans fatigue tout en gardant les mains libres pour d’autres interactions.

Akoustic Arts : l’entreprise présente le « A », une enceinte de son directionnel afin de créer une zone sonore extrêmement ciblée. Le « A » permet d’écouter ses contenus audio sans se couper de son environnement ni déranger son entourage.

Cyberith : une start-up qui révolutionne le jeu en réalité virtuelle. Elle propose, via l’utilisation d’un casque de réalité associé à une base au sol, le Virtualizer, truffée de capteurs qui analysent les pas et donnent au joueur la sensation du mouvement.

Cyclopus : la société commercialise des caméras 3D à un seul œil particulièrement adaptées à un usage sur mobile/smartphone. Ces produits miniatures ont l’avantage de consommer très peu d’électricité et fonctionnent dans tous types d’environnements.

Dexperio : l’entreprise allemande a mis au point une plate-forme pour objets connectés accessible aussi bien aux développeurs, qu’aux fabricants et utilisateurs finaux et qui permet de simplifier la connexion entre les différentes technologies.

Digital Essence : la start-up a développé HeavyM un logiciel de vidéo-mapping à destination du grand public. Cette technique consiste à projeter des vidéos sur des volumes et permet de reconstituer des images sur des façades de bâtiments ou des éléments de décor. Grâce à HeavyM, les amateurs auront la possibilité de mettre en place un vidéo-mapping en quelques minutes à l’aide d’un logiciel simple et intuitif.

Energiency : le logiciel permet l’analyse de la performance énergétique du processus industriel. Il est le premier à intégrer la puissance du big data, du cloud et de l’analyse prédictive pour identifier et exploiter de nouveaux gisements d’économies d’énergie dans l’industrie. Grâce à l’algorithme du logiciel qui analyse en continu les données issues des différents systèmes d’information concernant l’énergie, la production et la maintenance, les entreprises réalisent des économies d’énergie.

Evotion : l’entreprise propose une offre complète de robots aux capacités impactantes pour les professionnels. Cette offre comprend la location, la maintenance et le contenu applicatif du robot qui permettra à tous d’en posséder un de manière sécurisée et rentable.

Immersive Vision Technologies : déjà primée dans la catégorie environnement et santé, cette société suisse a développé la plus petite caméra stéréoscopique au monde filmant à 360 degrés. Elle offre la possibilité de voir sous tous les angles à la fois et de réaliser une seule image composée de plusieurs dizaines de prises de vue.

Immersive Robotic : l’entreprise a créé Waldo un avatar robotique et assistant personnel. Un concept à l’intersection entre la robotique et la réalité virtuelle. Ce robot permet de se transporter physiquement en faisant usage d’un smartphone ou d’un casque de réalité virtuelle afin d’agir à distance et d’en faire un assistant irremplaçable dans le monde physique.

Uraniom : la start-up rend accessible au grand public la réalisation de scans 3D grâce à l’arrivée de capteurs de nouvelle génération qui équiperont dès fin 2015 nombre de tablettes et de laptops. Uraniom propose d’utiliser ces scans bruts pour générer des avatars directement utilisables dans les jeux vidéo.

Ubleam : l’entreprise révolutionne l’accès à l’information en mobilité en développant la réalité augmentée sur mobile pour le marketing et l’industrie. En scannant des logos intelligents « bleam », les consommateurs accèdent à une expérience interactive pour enrichir la relation avec la marque en quelques secondes.

Scale-1 Portal SAS : en proposant la première borne d’arcade au monde en réalité virtuelle et en libre-service, la société offre de développer et de déployer les usages de la réalité virtuelle dans des secteurs qui n’y avaient pas accès pour des raisons de coût.

Virtualis : la start-up a développé des logiciels à visée thérapeutique pour les masques d’immersion en réalité virtuelle. Il remplace les outils existants, très coûteux et présentant de nombreuses contraintes spécifiques à la rééducation vestibulaire par des logiciels couplés à l’Oculus Rift.

+

Autre pitch intéressant: celui qui réunira certaines de ces dernières start-ups comme les Françaises Energiency et Scale-1 Portal SAS aux côtés d’une dizaine d’autres comme Digital Arty (France/USA), Optivent (France), Alterniity (Suisse), InnerSense (France), Untold Games (Italie-GB) , Augmented Class (Espagne), Cyberith (Autriche) , Nozon/Parallaxter (Belgique) et Mindesk (Italie). Avec un enjeu de taille puisqu’elles vont concourir dans le cadre du forum investissement pour lever des fonds auprès d’un panel d’investisseurs français et européens.

Auteur : INfluencia