Inauguration de Seinergy lab, un exemple d’open innovation

Seinergy Lab, inauguré mardi 12 mai 2015, et dédié à la transition énergétique et aux déplacements intelligents constituera, s’il réalise ce pourquoi il est créé, un cas d’école en matière d’open innovation.

Un exemple d’open innovation. Seinergy Lab, inauguré par le Tout-Yvelines institutionnel, Pierre Bédier, président du conseil départemental en tête, accompagné de François Garay, maire des Mureaux, à l’origine du projet, abrite en particulier un appartement, d’apparence classique. Mais qui est en réalité un véritable laboratoire de l’énergie de demain. Ce F4, qui occupe un étage de la vaste bâtisse qui accueille Seinergy Lab aux Mureaux, permet d’effectuer toutes sortes de mesures. « Il utilise toutes les énergies disponibles, électrique, solaire, éolienne, etc. », résume Ali Mohammad, président de Seinergy Lab, qui accueillera prochainement un caisson climatique, permettant également de concevoir, de former et de sensibiliser, les trois fonctions assignées à cet équipement inédit.

« Ce caisson permettra notamment de sensibiliser le public sur l’inconfort que peut provoquer un simple courant d’air, puisque l’être humain est sensible à des variations de température de 0,1 degré », souligne Jean-Yves Perrin, président de Jyvama concept, partenaire du projet. « Au delà de l’outil, l’objectif de Seinergy lab est, comme le sous-tend son nom, de favoriser les synergies », poursuit-il. Entre le monde de l’industrie, celui des territoires et de leurs institutions et celui de la formation, de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Des synergies très tendances, à l’heure où l’open innovation est dans toutes les bouches, mais qui ne se décrètent pas. « Le partage de l’innovation n’est pas la culture première des industriels, et les premières réunions que nous avons organisées ont été décevantes, confiait un membre du laboratoire en marge de l’inauguration. Mais au fil des rencontres, chacun a vu l’immense bénéficie d’une mise en commun de ses problématiques, et une dynamique s’est véritablement créée », poursuivait cet ingénieur. L’idée, très tendance également, consiste à faire se rencontrer l’ingénieur en activité, l’étudiant et le start-uper… Airbus, membre du lab, l’a par exemple choisi pour mener à bien des recherches en vue de l’utilisation du li-fi, le wifi par la lumière.

Territoire à énergie positive

Seinergy Lab, à peine inauguré, croule déjà sous les prix et les trophées. Ce laboratoire a été notamment labellisé « Territoires à énergie positive pour la croissance verte », et « Internats d’excellence et d’égalité des chances », dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA). « La création de ce pôle constitue une avancée majeure dans le projet de la communauté d’agglomération Seine et Vexin et de la ville des Mureaux, fait valoir la mairie. Il s’agit, en effet, d’accueillir un pôle de formation et de recherche sur l’efficacité énergétique et les déplacements intelligents, thématiques sur lesquelles la municipalité se veut résolument avant-gardiste. » Organisme de formation, il accueillera, dès la rentrée 2015, 700 élèves par an, de niveau CAP à bac + 8 ainsi placés en situation professionnelle.

Le projet bénéficie notamment du soutien de l’Union européenne via le Feder, du conseil régional, du conseil départemental des Yvelines et de l’Ademe. Veolia Environnement est en le principal membre privé « contributeur » ; ERDF, GrDF, Suez, Engie ou Airbus, figurent parmi ses nombreux membres partenaires.

Author : https://www.lejournaldugrandparis.fr