Accueil » Revue de presse » Innovation : les industries appuient sur l’accélérateur pour survivre

Innovation : les industries appuient sur l’accélérateur pour survivre

L’innovation est de plus en plus une priorité des industries manufacturières, ce qui n’est plus le cas de la hausse de leur chiffre d’affaires, selon une étude de KPMG.

Que font les grandes industries pour tenir face à la concurrence ? Une étude du cabinet d’audit KPMG, menée auprès de 400 dirigeants de l’aérospatial et de la défense, de l’automobile et des autres secteurs industriels (un tiers d’entre eux réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 5 milliards de dollars), a apporté quelques réponses à cette question cruciale. Si la croissance des ventes (pour 55% d’entre eux) et la réduction des coûts (41%) restent une priorité, le besoin d’innovation se fait de plus en plus fort.

Ainsi, la moitié des industries interrogées expliquent que leur objectif stratégique principal est orienté vers l’innovation. Et ils sont prêts à dépenser de plus en plus d’argent dans le domaine.

Ainsi 41% des dirigeants projettent de dépenser plus de 6% de leur chiffre d’affaires dans la R&D et l’innovation dans les deux ans à venir, contre 24% en 2013 et 2014.

(…)

Preuve qu’une vision à long terme est de plus en plus privilégiée, la hausse du chiffre d’affaires est une priorité en baisse. Ils sont 55% des industriels à la juger essentielle en 2015 contre 64% en 2014. Idem pour la croissance du cash flow (flux de trésorerie):seuls 21% le privilégie (51% en 2014).

Arrivée anticipée de l’imprimante 3D dans les chaînes de production
Lorsqu’il est demandé aux industriels comment ils atteindront une nouvelle croissance grâce à l’innovation, ces derniers citent l’adoption de nouvelles technologies manufacturières (48%) et l’accroissement de la R&D (44%) en priorité. Cela implique qu’il entreront dans de nouveaux segments de produits notamment, analyse KPMG.

Ainsi, pour Brian Heckler, spécialiste de KPMG dans l’industrie manufacturière, la convergence des moyens de production traditionnels avec des technologies comme l’imprimante 3D et la nanotechnologie surviendra plus rapidement qu’attendu par les industriels.

Résister aux « forces disruptives »
Pour les spécialistes de KPMG, l’effort annoncé des industriels est salutaire.

« L’innovation n’attend pas. Ceux qui n’entreront pas dans le cycle de l’innovation, seront laissés sur le bord de la route. […] Investir plus est important, mais les industries manufacturières doivent se concentrer sur l’adaptation et l’innovation de leur modèle pour espérer survivre », prévient Jeff Dobbs, président de KPMG industries manufacturières.

Todd Dubner, pour KPMG industries manufacturières, rappelle en outre que:

« Les industriels font face à des forces disruptives venant de plusieurs directions. De nouvelles technologies émergent, leurs concurrents montent en puissance grâce à la vitesse de l’innovation, et les cycles de l’innovation se raccourcissent. »

Author : http://www.latribune.fr/

Vignette de l’article : « Les industriels font face à des forces disruptives venant de plusieurs directions . De nouvelles technologies émergent, leurs concurrents montent en puissance grâce à la vite de l’innovation, et les cycles de l’innovation se raccourcissent », explique Todd Dubner pour KPMG. (Crédits : © Rebecca Cook / Reuters)