Le design des transports 1/2

Le design des transports 1/2

(…) On compte environ 40.000 designers en France dont certains sont mondialement connus et très sollicités par les industriels des transports. Chez Renault par exemple, ils sont 450 issus de 29 nationalités différentes.

Etre innovants et plaire au plus grand nombre est leur challenge, et quelquefois leurs voitures deviennent mythiques. Morceaux choisi par Patrick Le Quément, chef designer chez Renault pendant 22 ans, et entre autres, le père de la Twingo !

Ecolo et beau ne sont pas incompatibles : on parle beaucoup aujourd’hui des voitures hybrides ou électriques qui présentent un look différent. La BMW I3 électrique vient par exemple d’être élue voiture verte ET voiture design de l’année. L’énergie propre et le silence modifient donc le comportement du conducteur, mais le design intérieur participe également à rendre le conducteur plus paisible. Le fait de placer les batteries sous le châssis libère par exemple de l’espace intérieur. Le choix des couleurs et l’ergonomie inspirent la sensation d’entrer dans un monde futur tinté de développement durable, de même que l’utilisation de matériaux en fibres végétales qui, une fois compressé sont 50 fois plus légers que le plastique issu du pétrole.

Des contraintes techniques

Mais le designer n’est pas seul à décider de la forme des objets, il doit tenir compte d’un cahier des charges, car on ne conçoit pas de la même façon une voiture, un avion ou un tramway.

Ecouter et lire la suite dans l’article : Le design des transports 2/2 (à venir)

Author : Gérard FELDZER pour France Info