Le design est parmi nous

Le design est parmi nous

On n’y prête pas toujours attention mais le design se faufile partout. Il s’engouffre dans les recoins de la vie pratique, voire aussi là où on ne saurait le soupçonner. Dans la cuisine, il colonise les poêles, les faitouts, les autocuiseurs et même la kyrielle d’appareils électroménagers, et autres spatules ou ustensiles parfaitement anodins que tout un chacun manipule.

Certes, on le détecte aisément dans les luminaires, la vaisselle, les fauteuils et les meubles de l’espace domestique mais il paraît moins évident parmi les aspirateurs, poignées de porte, télécommandes, interrupteurs et prises qui constituent tout autant ses territoires d’intervention. Dehors, il s’empare du mobilier urbain, des enseignes, des affiches, des transports comme des terrasses à cafés à travers ses gobelets à sodas et autres boissons dont il dessine les contenants.

Proximité

« Ce qui m’intéressait dans cette exposition, c’était de dire : le design c’est quoi, mais que c’est aussi des choses que vous fréquentez et que vous connaissez. C’est chez vous, c’est près de chez vous », précise Jeanne Quéheillard. L’approche plébiscitée par cette théoricienne et critique du design basée à Bordeaux sera donc celle de la proximité.

Lire la suite après l’image …

081120151654

Une proximité tant affective que géographique puisque nombre des objets exposés proviennent des alentours : de l’impressionnante collection d’appareils téléphoniques de Paul Gimalac et de Dominique Lalande, aux sublimes pichets Cocotte fabriqués dans les années 1950 par La Poterie périgourdine au profit de Joséphine Baker, alors basée au château des Milandes, en passant par les assiettes A Tavola !, création du Pôle expérimental des métiers d’art de Nontron, et les sets pique-nique réalisés par la Coutellerie nontronnaise.

La proximité affective, elle, se dépiste dans le quotidien avec ces verres et ces carafes de célèbres marques de sodas et de boisson anisée qui abritent des designers réputés (les frères Bouroullec, Matali Crasset, Olivier Gagnère). Au total, un peu moins d’une centaine d’objets se partagent les quatre chapitres d’une exposition qui synthétise les fondements de la discipline : le progrès, le bien-être, le pour tous. La dernière section propose le prélude de nouvelles perspectives via l’imprimante 3D notamment, en posant la question du devenir du design dans une ère où tout un chacun serait susceptible de concevoir un produit suivant ses propres critères esthétiques et fonctionnels.

Périgueux. « Le design c’est ? », exposition jusqu’à samedi 12 décembre, à l’espace culturel François-Mitterrand. Entrée libre, mercredi à vendredi, 13 h-17 h, et samedi, 14 h-18 h. 05 53 06 40 00. Samedi, atelier parent-enfant, gratuit. Réservation à f.rousseau@culturedordogne.fr

Source : http://www.sudouest.fr/

Vignette de l’article : Le pichet Cocotte périgourdin côtoie le verre Litalla très populaire en Finlande.
© PHOTO MARGAUX LIESENBORGHS