Les ampoules deviennent à la fois design et luxueuses

Arborant des formes rondouillardes et des filaments géants du plus bel effet, elles inondent la pièce d’une lumière douce et chaleureuse.

Lampes grimpantes, rubans à LED, ampoules vintage, luminaires contrôlés par smartphone… Cent trente ans après l’invention de l’ampoule à incandescence par Thomas Edison, l’éclairage domestique sait encore nous éblouir grâce aux apports des nouvelles technologies LED, Bluetooth ou Wi-Fi. Amusant pied de nez à cette évolution, de nombreux fabricants lancent des modèles délicieusement rétro. Arborant des formes rondouillardes et des filaments géants du plus bel effet, ils inondent la pièce d’une lumière douce et chaleureuse. Spécialiste du genre, la société Jurassic Light décline toute une série d’ampoules fabriquées à la main, dont le filament tungstène a été renforcé en molybdène (un métal résistant aux températures élevées) afin d’offrir une autonomie de plus de 3 000 heures, contre 1 000 heures pour son vénérable ancêtre. Quant aux créatrices de Tsé & Tsé Associées, elles font appel aux LED pour imiter l’aspect du filament, tout en limitant la consommation d’électricité de leur ampoule Pois. «Après la disparition de la lampe à incandescence, les nouvelles lumières nous ont déçus, explique Daniel Rozensztroch, directeur artistique de l’exposition «Just a Bulb», présentée à la boutique Merci *, à Paris. Mais avec les nouvelles générations de LED, que l’on peut notamment présenter en grappes grâce à leur faible température, les designers ont laissé exploser leur créativité.»

Lire la suite après l’image …

101120151033


Plus technophiles, Osram, AwoX ou BeeWi proposent des ampoules à connecter à son smartphone, soit directement en Bluetooth (à moins de 30 m), soit en 3G (par l’intermédiaire de la box internet). On agit alors sur la mise en marche, la luminosité, la couleur (plus de 16 millions de nuances) et l’on peut programmer leur allumage selon des plages horaires définies, afin d’accueillir les enfants à leur retour de l’école ou de simuler une présence dans une maison inoccupée.
Dans ce domaine, Philips conserve une longueur d’avance grâce à son système Hue. Compatible avec un large choix de lampes nomades, de rubans lumineux flexibles (longs de 10 m, que l’on peut courber, découper, associer…) ou d’ampoules, il bénéficie de nombreuses applications pour iOS et Android. On peut ainsi, en une seule touche, créer une ambiance tamisée, animer une pièce au rythme de la musique, ou même ordonner à Siri (l’assistant vocal intégré à l’iPhone) de réduire toutes les lumières de 30 %. Il s’avère même possible de coordonner les couleurs et l’intensité des lumières du salon avec celles affichées sur un téléviseur Philips. Pour un rendu cinématographique que n’aurait sans doute pas renié Edison!

* Jusqu’au 7 novembre, MERCI, 111, boulevard Beaumarchais, Paris IIIe

Author : Pascal GRANDMAISON pour http://www.lefigaro.fr/lifestyle/

XVM942551e2-7d85-11e5-8a87-c51b965f8fd5
Photo : Exposition « just a bulb » présentée à la boutique Merci à Paris | Crédit photo : dr