#design

Créée en 1983 à l’initiative des ministres chargés de l’industrie et de la culture, pour contribuer au rapprochement de la culture, de la recherche et de l’industrie, puis devenue entièrement privée en 1993, l’Agence pour la Promotion de la Création Industrielle est une association reconnue d’intérêt général qui développe en collaboration avec ses membres et ses partenaires, des outils et actions collectifs valorisant une approche économique, sociale et culturelle du design en France et du design français à l’étranger.

Organisé par l’APCI depuis 1999, l’Observeur du design est le prix national de design mettant en lumière le talent des entreprises et des designers. L’Observeur du design témoigne des bonnes pratiques de design, sensibilise au fait que le design est un facteur de différenciation incontournable et constitue une force de propositions pour l’avenir. L’Observeur du design labellise des produits, services ou encore des espaces, innovants, ambitieux et même prospectifs. Les réalisations doivent être conçues et/ou commercialisées en France, à destination de tous les utilisateurs et dans tous les secteurs d’activités. Les réalisations labellisées les plus remarquables sont Étoilées par un jury, composé de professionnels du design et d’experts.

 

L’établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) Cité du design – École supérieure d’art et design regroupe depuis janvier 2010, la Cité du design et l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne, sur un même site : l’ancienne manufacture d’Armes de Saint-Étienne.

Porté par la Ville de Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole, la Région Auvergne – Rhône-Alpes et l’État – Ministère de la Culture-, il est une plateforme d’enseignement supérieur, de recherche, de développement économique et de valorisation autour du design et de l’art. Les missions principales de la Cité du design sont la sensibilisation de tous les publics au design, le développement de l’innovation par le design, la recherche en design, la production d’événements à forte notoriété tels que la Biennale Internationale Design Saint-Étienne ou les expositions annuelles à Saint-Étienne et à l’international.

Dès 1998, l’École régionale des Beaux-arts de Saint-Étienne organisait la Biennale Internationale Design Saint-Étienne, qui allait devenir le plus éclectique des événements sur le design en France.

Produites et gérées par la Cité du design, avec le soutien de ses partenaires publics ou privés, les biennales favorisent depuis lors la confrontation entre les innovations générées par les écoles, les grandes agences, les créateurs indépendants, les diffuseurs, les entreprises et une très grande variété de publics. Leurs multiples expositions, conférences, colloques et rencontres constituent un véritable laboratoire du contemporain, fournissant à travers les problématiques du design un éclairage sur les pensées et les enjeux de notre temps.

Vers la biennale 2017

L’Observatoire de l’EcoDesign est une plateforme collaborative innovante dans le domaine de l’éco-conception. Sa dynamique transverse fédérant le monde de la Recherche, de la Création et de l’Entreprise favorise l’éco-innovation au sein des PME et des grands groupes. 

L’Observatoire de l’EcoDesign s’inscrit dans une démarche d’Innovation Collective ouverte sur l’Europe et l’International. Sa vision systémique généreuse s’appuie sur une forte culture de la fertilisation croisée, de la mutualisation plurielle et de l’enrichissement multiple né du partage et de l’échange.

Comment ? En associant le monde du Management, de l’Ingénierie, de la Création et les principaux champs de la Recherche, nous favorisons la création de passerelles éco-innovantes. En faisant communiquer différents mondes et différents métiers, nous pratiquons la multi-disciplinarité propre à l’éco-conception. En supprimant les barrières entre les entreprises PME, les grands groupes, les ingénieurs, les architectes et les designers, nous construisons une communauté EcoDesign ouverte qui dialogue sur la planète web et dans le monde réel.

Depuis 1951, l’Institut Français du Design (IFD) sélectionne des produits et services qui privilégient le respect de l’utilisateur et de son environnement.

L’intention du concepteur, la valeur éthique de l’objet, son apparence, les matériaux employés et l’intérêt pour l’usager sont autant de critères, sinon de valeurs, qui dictent le choix de l’IFD.

Assisté d’un jury pluridisciplinaire de 50 experts issus des univers de l’entreprise, de la création et des sciences humaines, l’Institut Français du Design décerne le label Janus aux produits qui répondent à ces exigences.

Sont associés aux actions de l’IFD des grands groupes et des PME comme : Auchan, Danone, Dirickx, Electrolux, Estee Lauder, Brandt, Fnac, Ikea, Louis Vuitton, Philips, Plastic Omnium, Raidlight, Schneider Electric, Tetra Pak, Thuasne, TLV, Unibail-Rodamco, Whirlpool, Legrand, Withings, Tarkett, PSA Peugot Citroën, Carrefour, Air France…

Le Lieu du design est né en 2009 de la volonté de la Région Île-de-France de créer un lieu spécifique dédié au design parce qu’il y avait nécessité de construire une vraie stratégie de présence du design sur le territoire et qu’il y avait urgence à inventer un lieu de promotion du design industriel et de l’eco-design au service d’une démarche de développement durable.

L’Ile-de-France vit une situation très paradoxale, d’une part, mondialement reconnue comme un lieu d’excellence de la création et d’autre part, une insuffisance de structuration des industries de la création vécue comme un handicap, notamment en termes de visibilité et de lisibilité. La région dispose de fortes potentialités et de nombreux atouts à valoriser, promouvoir et diffuser.

Le Lieu du design a vocation à fédérer les différents acteurs de ce secteur d’activité économique essentiel à la compétitivité et à l’attractivité du territoire, de la France et de ses entreprises.

Initiée par Lille Métropole et soutenue par la région Nord-Pas-de-Calais, la marque Lille design créée en 2011 est une plateforme de développement et de valorisation du design avec une mission économique forte : initier de nouveaux projets et créer du lien entre les designers, les entreprises et les acteurs publics. Lille design, c’est une conviction, à savoir le design pensé comme ingrédient moteur d’un changement économique et sociétal irradiant tout le territoire. Le design au sens de Lille design s’entend en tant qu’activateur d’idées, de création, de planification, de production et de gestion stratégique qui façonne durablement la qualité du cadre de vie de l’Eurométropole lilloise, contribue à la compétitivité de son économie, participe à son expression culturelle et renforce son identité et celle de ses entreprises.

Design for Change est un label qui vise à susciter, promouvoir, développer toutes les initiatives de création et de nouvelles formes de relations entre l’individu, la société et son environnement. Il s’est construit sur la nécessité d’inventer de nouveaux modes d’actions susceptibles de répondre aux enjeux de demain. Ainsi, il intègre la création d’idées, de concepts, d’objets, d’architectures, d’environnements tournés vers les usages et les comportements de l’individu face à la société, ses modes de vie et de consommation.

La plateforme Socialdesign est une initiative d’acteurs de la société civile, designers, architectes, responsables culturels, associatifs, etc… regroupés en un réseau interdisciplinaire, qui recense, alimente, promeut et tente de décloisonner entre elles les pratiques de concepteurs contextuels.

La Plateforme a pour ambition d’être une ressource pédagogique et de recherche dans le domaine du design social ainsi qu’un espace de rencontre entre des acteurs publics, privés, professionnels. Son objectif est d’inscrire les concepteurs contextuels comme des acteurs à part entière de la réflexion et de l’organisation de la société face à l’urgence qui existe aujourd’hui de penser et de construire les conditions du vivre-ensemble.

 

Wallonie Design sensibilise, informe, guide, connecte et valorise les entrepreneurs et les designers pour faire de l’intégration du design un outil de développement économique, culturel et social. Son rôle est d’être le trait d’union entre entreprises et designers. Son offre consiste à encourager les entreprises à accroître leur développement et leur position par l’apport du design et à aider les designers à développer leurs activités aux services des entreprises mais également à développer leurs propres projets. Wallonie Design est également au service des étudiants en design, des institutions/collectivités et du grand public. Pour parvenir à ses objectifs, Wallonie Design s’appuie sur un large réseau de partenaires spécialisés et sur un répertoire de designers professionnels et met à disposition un ensemble de ressources visant à mieux intégrer le design. Un département entièrement dédié à l’éco-design a été créé au sein de la structure afin de mieux cadrer les spécificités et besoins liés au développement environnemental.

Créée en 2006, Design Parade rassemble des expositions, des conférences et des rencontres autour d’un concours international destiné à révéler de jeunes designers. Ainsi, la Villa Noailles perpétue son aide à la jeune création et développe une plateforme où se rencontrent créateurs, journalistes, professionnels et différents publics concernés par le design. C’est un moment d’échange et de rencontre entre les créateurs, les professionnels et le public. Les expositions, dont l’entrée est gratuite, restent ouvertes pendant tout l’été pour offrir, à un large public, une vision de la création contemporaine dans le domaine du design.

Les mutations sociales, économiques et technologiques amènent à questionner la pratique même du design. Les méthodes développées par la discipline ont prouvé leur efficacité́. De fait, les logiques de co-création, l’importance majeure accordée à l’étude de terrain et aux usages, la nécessité permanente de synthèse et de mise en cohérence des différentes contraintes pour trouver la justesse du projet font aujourd’hui des émules. Design sonore, design management, design de service, design public, design thinking … une r/evolution de la discipline et de ses acteurs est en cours. Le festival de design D’Days – pour designers days – est l’évènement annuel parisien dédié à ces questions. Il assure une réflexion de fond entre professionnels du design de tous horizons et une diffusion de la culture contemporaine du design à un large public.

Toutes les grandes capitales ont leur Design Week ! Et Paris aussi depuis septembre 2011.

La Paris Design Week est un événement professionnel et grand public inédit qui propose à tous les amateurs de la création et de l’art de vivre, de découvrir, au cœur de Paris, les dernières nouveautés et tendances. 

Design, mode, artisanat, gastronomie, toutes les facettes de l’innovation sont célébrées pendant sept jours par ceux qui la font exister : éditeurs, magasins, galeries d’art, institutions, hôtels & restaurants, etc.

La Paris Design Week est un événement culturel de référence, mettant la barre très haut au sein des design weeks mondiales, en synergie avec la session de septembre du salon Maison & Objet PARIS en mobilisant la communauté du design française et internationale, et qui plonge la capitale dans un bouillonnement d’expositions, de cocktails, de promenades aux couleurs du design et de la création.

https://www.facebook.com/ParisDesignWeek/

Le 1er décembre 2014, Grand-Hornu Images est devenu le CID – centre d’innovation et de design au Grand-Hornu. Il a pour ambition de promouvoir le design contemporain à travers une programmation d’expositions et d’activités de médiation mettant en valeur l’innovation, la recherche expérimentale, l’émergence de nouveaux thèmes et horizons de recherches dans les secteurs du design, de l’architecture et des arts appliqués.

Depuis son ouverture en 2000, le Mudac – musée de design et d’arts appliqués contemporains – se distingue par son regard curieux et incisif sur ce qui façonne nos manières de vivre et s’attache à soulever des questions pertinentes et parfois impertinentes. Sa programmation ambitieuse de cinq à huit expositions annuelles alterne projets thématiques et cartes blanches de designers suisses et étrangers, en prêtant une attention particulière à la jeune création. Une approche unique et audacieuse, reconnue dans le monde entier, et dont les expositions circulent de Paris à Séoul. En parallèle, le Mudac propose régulièrement de nouveaux accrochages de sa collection permanente qui n’a cessé de s’agrandir depuis ses débuts en tant que Musée des arts décoratifs.

L’entreprise Vitra fondée en 1950 à Weil-am-Rhein en Allemagne par Willi Fehlbaum produit des meubles de designers du XX.ème siècle, comme Charles Eames et Ray Eames, Jean Prouvé ou Verner Panton et promeut également une vision actuelle du design en éditant les réalisations de designers tels que Philippe Starck, Jasper Morrison, Ronan & Erwan Bouroullec, Hella Jongerius ou Arik Levy. Le Vitra Design Museum compte parmi les plus grands musées du monde relatifs au design. Il est dédié à la recherche et la présentation du design, passé et présent, et examine les relations entre design, architecture, art et culture. Le musée organise chaque année deux grandes expositions temporaires. Souvent développés avec des designers de renom, un grand nombre des expositions du musée couvrent des thèmes contemporains très pertinents, tels que les technologies d’avenir, la durabilité ou des questions telles que la mobilité ou encore la conscience sociale.

Design fax est depuis 1995 une publication hebdomadaire de référence relative au design en France. Le journal Design fax a été créé en 1995 par Jean-Charles Gaté puis repris par le cabinet CC&A. de Christophe Chaptal de Chanteloup, en 2016.

Design fax touche les acteurs du design français : designers indépendants, designers intégrés, agences de design, institutionnels, écoles, syndicats et associations mais aussi des acteurs clés du monde de l’entreprise – direction générale, stratégie, digital, marketing, design, achats, communication, R&D, consulting et agences de communication – soit 10 000 lecteurs réguliers.

Chaque lundi matin, le journal numérique informe sur la stratégie des marques, les innovations, les nouveaux concepts, les portraits des responsables du design dans les entreprises, l’activité des agences, les projets des écoles, les opportunités d’affaires, les appels d’offres, les rendez-vous à ne pas manquer, les offres d’emploi, etc. tel un efficace outil de veille stratégique et créative.

Designers+ est une association de professionnels du design et métiers associés créée à Saint-Étienne en 2007 avec pour objet l’animation et la professionnalisation de la filière design en Rhône-Alpes – Auvergne.

Son but est d’apporter à la région Rhône-Alpes – Auvergne un socle de professionnels compétents et reconnus, d’une part, et de permettre aux professionnels de la conception le développement de leur activité, d’autre part.

L’objectif de l’association repose aussi sur l’idée que plus les designers comprendront le langage et les besoins des entreprises, plus ils pourront les accompagner pour créer de la valeur ajoutée sur leurs produits, communications et services.

Il s’agit notamment de valoriser le travail des adhérents pour montrer que le design, par son approche des usages, travaille au mieux vivre individuel et collectif, et ce, car il répond à de véritables enjeux de société et participe à la dynamique économique du territoire.

Conçue comme un laboratoire d’idées, s’intéressant à la question du design dans l’espace public et son intégration dans notre vie quotidienne, la Biennale Design City offre au public une palette d’événements et d’actions permettant de découvrir les différentes facettes du design. Le musée Mudam de la Ville de Luxembourg en est le principal organisateur.

L’Alliance française des designers, premier syndicat professionnel pluridisciplinaire en France et premier par le nombre de membres, représente les designers quelles que soient leurs disciplines et leur forme juridique (société, Maison des artistes, Agessa, intégré).

L’AFD est animée bénévolement par des designers de produits, d’espaces ou de messages, d’expérience qui exercent en sociétés ou sont travailleurs indépendants, dans différentes régions de France. Le fonctionnement associatif du syndicat est démocratique et ouvert au point de vue de chacun. Y adhérer et voter, c’est prendre une part active à la vie de sa profession. Il appartient aux membres de faire connaître leurs idées auprès du conseil d’administration. Et les non-membres peuvent aussi exposer leur point de vue.

Si vous avez des contributions à formuler sur les actions que mène l’AFD, ce dernier vous invite à vous investir en proposant vos idées et en devenant membre pour les défendre.

« designers interactifs » définit le design interactif comme l’activité créatrice dédiée à la conception des produits et des services numériques. Sa démarche consiste à définir les caractéristiques formelles des produits et des services et les scénarios selon lesquels les personnes dialoguent avec eux. Ce dialogue s’exprime dans le comportement du produit ou du service, autour d’une interface, d’un objet ou d’un environnement sensible et réactif.

Designers interactifs est une association française et un site internet dédiés à ce design interactif !

VIA est une association loi 1901 créée en 1979 par le Comité de Développement des Industries Françaises de l’Ameublement (CODIFA) avec le soutien du Ministère de l’Industrie.
VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement) a pour vocation de valoriser et de promouvoir la création française dans le secteur du design appliqué au cadre de vie (mobilier, luminaires, art de la table, accessoires de décoration, tapis, textile d’ameublement, etc.), tant en France qu’à l’étranger. Son programme d’action s’adresse à l’ensemble de la profession : groupes industriels, petites et moyennes entreprises, artisans, éditeurs, distributeurs, métiers de la création, ainsi qu’au grand public (programme d’expositions) et aux secteurs d’activité proches : création contemporaine, art, mode…

Le groupe de travail Design en recherche, formé en mars 2013, est un réseau de doctorant-e-s et jeunes docteur-e-s dont les recherches portent sur les thématiques émergentes d’étude et de pratique du design. Constituée en association (loi 1901) depuis décembre 2013, ils sont persuadé-e-s de l’intérêt scientifique des espaces de collaboration entre les jeunes chercheur-e-s issu(e)s d’horizons disciplinaires, institutionnels et géographiques divers, mais travaillant sur des thèmes communs.

Si le design est traversé par des enjeux sociaux, économiques et politiques majeurs, l’étude du design, hormis les travaux historiques, n’a pas encore donné lieu à un corpus clairement identifiable, tout du moins en France. Comment construire le design comme objet de recherche transdisciplinaire ? Quelles sont les spécificités méthodologiques de leurs recherches ? Il existe une pluralité de réponses à ces questions qui dépendent d’appartenances disciplinaires et de traditions de recherche diversifiées qu’ils souhaitent mettre en débat à travers leurs échanges. Ainsi, ils espèrent contribuer à la réflexion et à la construction de la spécificité de la recherche en design.

Le Pôle recherche et expérimentation de la Cité du design organise et structure une recherche en design. Le nouveau siècle s’ouvre à la fois sur un extraordinaire défi et sur de nouvelles tensions : comment organiser le monde entre la prospérité matérielle et le maintien de conditions de vie respectueuses de l’homme et de la nature ? Le design travaille, comme d’autres disciplines, à la résolution de ces tensions. Compris comme un état d’esprit, une discipline qui cherche à harmoniser l’environnement humain, réputé comme principal facteur d’humanisation des techniques, le design prétend souvent et propose parfois d’être source de résolution de ces contradictions. Pourtant cette approche est déjà dépassée qui ne règle pas l’ensemble des dilemmes qui traversent l’activité contemporaine des hommes.

La recherche est construite sur une alliance entre des logiques plurielles – sociales, politiques, esthétiques ou économiques – dans laquelle théorie et conception marchent de concert. Ainsi pas de recherche à la Cité du design sans production théorique de savoir ; mais pas de recherche non plus sans production de formes.

Créé en 2013, PROJEKT est un groupe de recherche en innovation sociale par le design installé à l’Université de Nîmes et associé à l’École Doctorale 583.

Le groupe de recherche PROJEKT a pour objectif principal de faire progresser la recherche fondamentale dans le domaine de l’innovation sociale par le design.
Pour ce faire, il s’appuie sur les domaines de spécialité suivants : le design de services (service design), le design participatif (codesign), le design des politiques publiques (design for policy), le design social (social design), le design interactif (interaction design). Ces domaines sont abordés dans une perspective à la fois épistémologique, pratique, éthique, esthétique, technologique, pédagogique et sont résolument ancrés dans les sciences humaines et sociales.

Par design, il est entendu l’activité de conception créative qui vise à mettre en forme des usages en vue de répondre à des besoins sociaux tandis que par recherche-projet, il est entendu une conduite de projets de recherche s’appuyant sur des projets de design.

Intitulée Industrie, Design et Innovation Sociale (IDIS), la première chaire de design créée dans une école supérieure d’art française – L’ESAD de Reims – est une plateforme créative, soutenue par la Région Grand Est et par le Ministère de la culture et de la communication.

Portée par Véronique Maire, designer, elle associe de façon inédite, à l’échelle du territoire régional, des structures de recherche universitaires et des acteurs de la production – pme, industries et artisans du territoire – qu’elle nourrit de la culture et la méthodologie du design. La recherche est centrée sur la pratique et veut faire émerger des champs d’innovation, permettre la création d’objets industriels ou artisanaux nouveaux, et diversifier l’activité de production en Région.

Proposer un lien « design »

Dans l’esprit participatif de notre organisation, chacun de nous est incité à contribuer à alimenter cette section qui n’a toutefois pas vocation à trop grandir quantitativement mais plutôt qualitativement, avec pour maîtres mots : responsabilité et neutralité.

Merci pour vos éventuels suggestions d’acteurs ou d’observateurs de référence à ajouter, ainsi que pour vos éventuels autres commentaires ou suggestions concernant cette section, notamment vos remarques et critiques des liens déjà mis en ligne.