Accueil » Revue de presse » #maplanète : le « Hippo Water Roller », exemple de design utile

#maplanète : le « Hippo Water Roller », exemple de design utile

Une cocotte-minute, une lampe, un ordinateur, des objets à la fois esthétiques et fonctionnels. Une exposition sur ce design utile démarre mardi prochain au musée des Arts et Métiers à Paris. Parmi ces objets, une drôle de citerne en plastique pour transporter de l’eau.

Comme le montre une vidéo sur le site internet du projet c’est la forme d’un hippopotame qui a inspiré un ingénieur et un designer sud-africain quand ils ont inventé cet « Hippo Water Roller » en 1991. Une citerne en plastique bleue qui roule sur elle-même grâce à un manche en métal. Avec une ouverture sur le côté où on peut passer la main, soit « une citerne brouette pour transporter de l’eau en roulant plutôt qu’en la portant sur la tête ». Grant Gibbs, qui se définit à la fois comme un humanitaire et un businessman, commercialise cette citerne depuis 20 ans. Le « Hippo Water Roller » est fabriqué avec un composé plastique de haute qualité et flexible grâce à la technique du rotomoulage.

Sa durée de vie: de cinq à sept ans. La citerne en plastique peut contenir 90 litres d’eau soit 4 à 5 fois plus que ce qu’une femme peut porter sur la tête. Pour Antoine Fenolio, commissaire de l’exposition à Paris qui présente le « Hippo Water Roller » est un bon exemple de design utile !

La citerne est utilisée dans 21 pays d’Afrique, 45.000 ont déjà été distribuées, plus de 300.000 personnes en ont bénéficié selon les responsables du projet. Ils visent des marchés en Asie, Inde, Amérique du sud. Le problème, c’est que les personnes qui en ont le plus besoin n’ont pas les moyens de l’acheter. Le « Hippo Water Roller »coûte environ 120 euros pièce, le transporter coûte cher également. Conséquence, il est financé en majorité par des donateurs et des entreprises privées.

Author : Sandrine ETOA-ANDEGUE pour France Info