Montpellier écrit l’Acte I d’une nouvelle culture du design

Montpellier écrit l’Acte I d’une nouvelle culture du design

Après plus d’un an de préparation, la CCI de Montpellier a présenté, le 21 mai, la feuille de route visant à faire de la ville un pôle majeur du design en France. Son président André Deljarry, aux côtés du maire Philippe Saurel, a présenté les grands axes de cette stratégie et un guide pratique destiné à 400 PME du territoire.

Sous l’impulsion de son président André Deljarry, la CCI de Montpellier a dévoilé, le 21 mai, un nouveau pan de sa stratégie visant à renforcer l’économie productive sur son territoire. Dans cette optique, un comité de pilotage, placé sous la responsabilité du vice-président de la CCI en charge de l’Industrie et président de la Fédération du bâtiment de l’Hérault, Patrick Ceccotti, avait été créé sur le sujet en début d’année 2014.

Au cours de la période, ce comité a animé six groupes de travail basés sur autant de « domaines d’activités cible » (DAC) : numérique, design et création, santé et primo-dépendance, bâtiment du futur, oenotourisme et industrie viti-vinicole, et nautisme. C’est le 1er volet, ou « Acte I » comme l’a présenté André Deljarry, de la stratégie axée sur le design qui a été dévoilé à la presse le 21 mai.

Un schéma opérationnel

Après une approche globale du sujet, la CCI a présenté un schéma opérationnel intégrant divers acteurs et professionnels du secteur : RBC (distributeur de mobilier contemporain), Oxyo (éditeur d’objets d’intérieur), Méridis (groupe créateur du concept design d’espace), Trois Ailes (agence de conseil), Indigo d’Oc (collectif de designers) et LabSud (Fablab montpelliérain).

Le plan s’articule autour de quatre enjeux : identifier et valoriser l’offre de design sur le territoire ; évaluer l’approche du design sur la zone ; sensibiliser les entreprises ; et sensibiliser le grand public. Cet Acte I a été ainsi marqué par la présentation d’un guide pratique, intitulé « A la rencontre du design », qui sera distribué à 400 entreprises du territoire.

« C’est l’Acte I d’un processus visant à rendre accessible le design, sous n’importe quelle forme, aux adhérents de la CCI et aux commerçants, affirme André Deljarry. La CCI et ses partenaires veulent que nos entreprises s’approprient le design comme levier de croissance. »

« D’autres ville sont très en avance, telles que Helsinki, qui a déjà été nommée une fois capitale mondiale du design, commente Philippe Saurel. Nous avons beaucoup de travail devant nous, mais aussi des perspectives de marché. Toulouse ou Marseille n’ont pas encore de grande école sur le design, nous avons donc tous les atouts ».

Le chiffre d’affaires global secteur en France est estimé à 5 Mds €. 50 000 personnes travaillent dans le design en France.

Author : Anthony REY pour La Tribune