Accueil » Revue de presse » *** 100 % de plastiques recyclés en 2025 : un objectif irréaliste

*** 100 % de plastiques recyclés en 2025 : un objectif irréaliste

Le gouvernement [français] vise un objectif de 100 % de plastiques recyclés à l’horizon 2025. Est-ce possible alors que la France ne recycle actuellement que 21 % de ses déchets plastiques ? Non, répond PlasticsEurope qui prône plutôt un objectif de 100 % de valorisation du plastique déjà atteint dans une dizaine de pays européens comme la Suisse ou l’Allemagne.

Recycler 100 % du plastique d’ici 2025, c’est l’objectif que va présenter le gouvernement [français] dans sa feuille de route sur l’économie circulaire en mars prochain. Un pari très ambitieux car aujourd’hui, la France ne recycle que 22 % de ses déchets plastiques et en valorise énergétiquement 43,5 %. Un tiers finit encore en décharge.

L’Hexagone se classe ainsi 25e au niveau européen sur le taux de recyclage, loin derrière la moyenne européenne qui est passée à 31 % en 2016, pour la première fois devant le taux de mise en décharge qui a chuté à 27 %.

100 % de valorisation

En tête de peloton du recyclage plastique, on trouve la Norvège (43 %), la Suède (40,6 %), ou encore l’Allemagne (38,6 %). Ces mêmes pays ont pris des mesures drastiques pour limiter la mise en décharge des déchets plastiques. La Finlande par exemple a interdit cette pratique en 2016 et atteint un taux de valorisation (recyclage et valorisation énergétique) de ses déchets plastique de 93 %. La Suisse, qui se place en haut du classement, valorise ou recycle la quasi-totalité de ses déchets plastique avec un taux de mise en décharge de seulement 0,2 %. De même, l’Autriche, les Pays- Bas, l’Allemagne ou la Suède dépassent les 99 % de valorisation.

« Au vu de ces résultats, plutôt que de viser 100 % de recyclage, notre vision est bien de viser 100 % de valorisation des déchets plastique et 0 % de mise en décharge. C’est le cas dans une dizaine de pays européen, avec un taux de recyclage de l’ordre de 40 %. Ça parait bien plus réaliste », note Hervé Millet, directeur des Affaires techniques et réglementaires Europe de l’Ouest de Plastics Europe. L’association professionnelle des producteurs de plastique vient de publier les chiffres du recyclage et de la valorisation en Europe et en France (1).

Mieux vaut parfois valoriser que recycler

Pour PlasticsEurope, les limites du recyclage sont ainsi trop importantes pour espérer atteindre un jour les 100 %. « D’abord, il faudrait arriver à 100 % de collecte, argumente Hervé Millet. Or, 25 ans après le tri des bouteilles et flacons, on n’en recycle que 57 %. Ensuite, se pose la question des déchets produits hors foyer. Enfin, le recyclage a dans certains cas un impact environnemental plus élevé que la valorisation énergétique. »

Selon une étude publiée en 2015 par l’organisation, l’éco-efficacité maximale du recyclage des emballages plastique se situe entre 35 % et 53 %. « Aller au-delà serait trop coûteux ou sans intérêt pour l’environnement, explique PlasticsEurope. Ainsi par exemple, pour le recyclage des plastiques mélangés, la valorisation énergétique industrielle offre un meilleur coût/bénéfice que le recyclage ». PlasticsEurope souligne par ailleurs que même les matières les plus recyclables n’atteignent pas l’objectif de 100 %, qu’il s’agisse des papiers-cartons (90 %), du métal (78 %) ou encore du verre (75 %).

Elle estime toutefois que malgré des objectifs irréalistes sur le recyclage, la France est sur la bonne voie pour améliorer son taux de recyclage grâce à l’interdiction de mise en décharge des déchets collectés sélectivement, l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastique et les objectifs de la loi de Transition énergétique qui prévoient de réduire de 50 % les déchets valorisables d’ici 2025. Le décret « 5 flux » oblige déjà les acteurs économiques à trier les déchets recyclables.

Auteur : Concepcion Alvarez pour Novethic

Ci-dessous, les chiffres (l’étude) 2016 du recyclage et de la valorisation des plastiques en France et en Europe :

Vignette de l’article : La France ne recycle que 22 % de ses déchets plastique

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

Quelques chiffres intéressants !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable