Accueil » Revue de presse » *** Apnée du sommeil : Philippe Starck au secours des patients

*** Apnée du sommeil : Philippe Starck au secours des patients

Les appareils à PPC sont souvent inesthétiques. Pour changer cette image, une société a fait appel au célèbre designer.

Le design s’invite dans le monde médical. Les appareils à pression positive continue (PPC), utilisés pour le traitement de l’apnée du sommeil, sont des machines bruyantes et inesthétiques, posées à côté du lit. Leurs caractéristiques amèneraient les patients à un abandon progressif du dispositif. Pour les encourager à persister, la société Sefam, l’un des principaux fabricants de ces appareils en Europe, a fait appel au célèbre designer Philippe Stark pour les relooker.

« La majorité des patients en ont une image négative : ils le trouvent moches et en ont honte », déplore le Dr Marc Sapène, responsable du PEAS (Pôle d’Exploration des Apnées du Sommeil) à Bordeaux, qui déplore que leur aspect limite leur utilisation.

Un accessoire de table de chevet

Ce 27 janvier, la société a présenté son prototype, qu’elle a baptisé « Sleepbox ». Il s’agit d’une petite boîte d’une vingtaine de centimètres de côté, bien loin des machines aux airs d’aspirateurs qui sont sur le marché. Elle est noire et laquée, comme le veut la mode dans le monde des appareils hi-fi et télévisuels. C’était d’ailleurs l’intention : la Sleepbox devait ressembler plus à une box internet ou à une enceinte bluetooth qu’à un dispositif médical. « Nous nous sommes éloignés de la couleur blanche, qui rappelle le milieu médical », a expliqué le designer, en précisant qu’un modèle doré sera également disponible.

En revanche, pour l’alimentation en air, rien à faire : le sans fil n’est pas possible. « Nous avons toutefois raccourci le tuyau, rendu plus discret grâce à la couleur noire et une connexion à l’arrière de l’appareil », a-t-il ajouté.

Objet connecté

Pour ajouter à son attractivité pour les plus connectés, la Sleepbox dispose d’une connectivité bluetooth et wifi. Il sera possible, si le patient le souhaite, de suivre son activité nocturne via une application sur smartphone. Il pourra recevoir les informations sur sa maladie et son traitement directement sur son téléphone, et repérer les fuites éventuelles au niveau du masque, par exemple.

Cette connectivité permettra aussi un contact avec le médecin et le fabricant, afin de fournir « un suivi de la pathologie et de l’appareil », a expliqué Pierrick Haan, président fondateur de la Sefam. Une application leur sera aussi disponible. Les professionnels de santé pourraient ainsi, au besoin, intervenir. « En cas de dysfonctionnement technique, il est également possible pour le prestataire d’intervenir à distance », grâce au lien avec le fabricant, a ajouté M. Haan.

Pas plus chère ?

Le fabricant a assuré que la Sleepbox, malgré son avantage esthétique, ne sera pas plus chère que ses concurrents. « Il ne sera pas plus coûteux pour le patient – qui bénéficie d’un forfait de remboursement – ni pour la Sécurité sociale que les dispositifs actuels. De plus, il est entièrement made in France », a ajouté le président de la Sefam.

Les ronflements troublent les nuits de 5 à 10 % des Français, et pour une partie d’entre eux, l’apnée du sommeil vient s’y ajouter. Pour la gérer, la machine à PPC est la solution de prédilection des patients et des médecins.

Auteur : Antoine Costa pour http://www.pourquoidocteur.fr/

Dossier : http://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/75-Apnee-du-sommeil-SAOS-des-risques-pour-la-vigilance-et-le-coeur

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable