Accueil » Revue de presse » *** Apnées du sommeil: un nouvel appareil au design ergonomique

*** Apnées du sommeil: un nouvel appareil au design ergonomique

Un nouveau dispositif de traitement par Pression Positive Continue (PPC) sera bientôt mis à disposition des patients souffrant du syndrome d’apnées du sommeil. Conçue par le célèbre designer Philippe Starck, cette machine vise à optimiser leur prise en charge et améliorer leur observance au traitement.

Le syndrome d’apnées du sommeil (SAS) se caractérise par des pauses respiratoires de 10 à 30 secondes, voire plus, pouvant se répéter plusieurs dizaines de fois par heure au cours de la nuit. Ces dernières correspondent à des fermetures complètes ou partielles du pharynx du fait de la diminution d’activité musculaire au cours du sommeil.

Ces épisodes de pauses respiratoires se terminent par des micro-éveils, jusqu’à plusieurs centaines de fois par nuit, ce qui altère considérablement la qualité du sommeil. Ces apnées, qui s’accompagnent toujours de ronflements importants, peuvent ainsi être à l’origine d’un stress majeur pour le système cardiovasculaire. Selon le Réseau Morphée, environ 2 à 4% de la population générale souffrent d’un syndrome d’apnée du sommeil.

La Haute Autorité de santé (HAS) précise quant à elle que seuls 15% des Français qui en souffrent sont diagnostiqués et peuvent ainsi bénéficier d’une prise en charge. La machine à pression positive continue (PPC) est considérée actuellement comme le traitement de référence. Le patient doit porter chaque nuit et pendant ses siestes un masque nasal ou nasobuccal, relié par un tuyau à une turbine propulsant de l’air.

Pour une impression moins anxiogène

Ce dispositif génère ainsi une légère surpression dans les voies aériennes supérieures, ce qui permet de les maintenir ouvertes durant le sommeil. Si les bénéfices de ce traitement ne se font pas attendre (les apnées disparaissent dès la première nuit), le patient doit apprendre à se familiariser avec, car son efficacité dépend de sa bonne observance (égale ou supérieure à 4h).

Mais en raison de ses aspects contraignants (accoutumance au masque, machine plus ou moins bruyante, qui peut perturber la vie conjugale), ce dernier se heurte souvent à des difficultés d’acceptation de la part du patient: le malade peut le refuser d’emblée ou l’abandonner progressivement. Fort de ce constat, la Société française d’Étude et Fabrication d’Appareillage (SEFAM) a imaginé un nouveau dispositif de PPC au design plus ergonomique.

Cette dernière innovation nommée « Sefam Sleepbox by Starck » a la particularité d’avoir été imaginé par le célèbre créateur, designer et architecte français Philippe Starck. Il a redessiné la machine PPC pour faire en sorte de la rendre plus discrète et plus élégante, afin de faciliter son acceptation au quotidien et simplifier son utilisation.

« Notre but est d’anoblir cet appareil médical, d’en faire un produit dont nous n’aurions pas honte, dont nous pourrions presque être fiers, qui ne serait pas anxiogène au quotidien. Nous avons créé un produit au minimum, intemporel et qui n’a finalement que l’élégance de son intelligence et de sa haute technologie », commente le designer sur le sujet.
Un dispositif médical connecté

Outre améliorer l’observance du traitement, ce nouveau dispositif de PPC a aussi pour objectif d’optimiser la prise en charge des patients. Pour cela, il propose des services associés (Bluetooth, Wifi) pour un suivi global: la machine recueille les données concernant les apnées et le fonctionnement de l’appareil, mais elle peut également recueillir celles relatives à d’autres paramètres de santé.

Ces données sont récupérées et transférées dans la base de données de la société, « à laquelle peut accéder l’ensemble des acteurs de la prise en charge pour un meilleur suivi du patient », explique Pierrick Haan, président fondateur de la SEFAM. Les professionnels de santé disposent ainsi de toute information utile en temps réel leur permettant d’intervenir rapidement en cas de besoin ou, à l’inverse, de réduire les déplacements inutiles à domicile.

De son côté, le patient reçoit chaque jour des informations sur sa maladie et son traitement: qualité de son sommeil, observance du traitement, présence de fuites au masque… L’indice d’apnées-hypopnées (IAH) est, à titre d’exemple, restitué sous forme d’un code couleur. « De cette manière, Sefam Sleepbox by Starck s’inscrit parfaitement dans l’approche intégrée et le suivi personnalisé des patients », précise Pierrick Haan. Celle-ci sera disponible sur le marché français dès l’été 2017.

Auteure : Alexandra Bresson pour http://www.bfmtv.com/

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable