Accueil » Revue de presse » ***** Assises du design 2019

***** Assises du design 2019

Vers une politique du design répondant aux grands défis du 21e siècle : Lancées en avril 2019 par le ministère de l’Économie et des Finances et le ministère de la Culture, les premières Assises du design ont abouti en décembre 2019 à une trentaine de grandes préconisations, pour la plupart déclinées en propositions plus opérationnelles, ici rassemblées. Ces cahiers des Assises postulent le lien indéfectible entre design et innovation, et considèrent le design comme un outil de résolution des grandes problématiques économiques et sociales de notre temps. Prenant appuisur l’expérience d’autres États, ils posent les bases d’une structuration de l’écosystème du design français, via une dynamique de réseau.

 

Le design français, un écosystème foisonnant à structurer et valoriser

S’illustrant par des designers de renom, des écoles prestigieuses, des entreprises qui placent le design au coeur de leur stratégie de développement, le design français brille par ses atouts. Mais son écosystème est morcelé, entre un pôle parisien dominant, un pôle stéphanois en expansion (la Cité du design
avec sa Biennale du design) et certains territoires, comme Lille et Nantes, dotés d’écoles et de structures de promotion du design qui montent en puissance, ou la Nouvelle-Aquitaine, qui a fait du design un axe prioritaire de sa politique d’appui aux entreprises. Dans ce contexte foisonnant, la coordination des
acteurs s’avère difficile, d’autant que l’Association pour la promotion de la création industrielle (APCI), un temps pressentie pour devenir le Centre national du design, s’est retrouvée en 2018 face à des difficultés financières l’obligeant à remettre en cause l’Observeur du design, prix national qu’elle portait depuis vingt ans. S’ajoutent à ces disparités une grande diversité des métiers (design
graphique, design produit, design de service ou d’interface, design stratégique), et une certaine dichotomie entre designers en entreprises et designers en agences, dont les intérêts et la vision ne convergent pas toujours.

 

Le design, un outil d’innovation reconnu, à promouvoir dans les entreprises et dans les organismes publics

Outil d’innovation et facteur de compétitivité, le design peut aider à structurer l’offre des entreprises et donc à accroître leurs performances. Des études démontrent la plus-value du design — ou des designs — comme levier d’innovation, de différenciation, d’aide à la conduite du changement. Partout où le processus de décision doit être guidé par les besoins des utilisateurs, le design est en mesure d’apporter des réponses, dans la stratégie des entreprises, comme dans la transformation des services publics. Pour autant, même dans les entreprises, le recours au design ne va pas toujours de soi et passe souvent au second plan derrière l’innovation technologique — la révolution numérique — et le marketing, alors qu’il devrait au contraire être systématiquement associé à tous les processus d’innovation.

 

L’approche par le design, pour répondre aux grands défis sociétaux

Réchauffement climatique, biodiversité, transformation numérique, crise de la représentation démocratique, mutations économiques… Le 21e siècle fait face à de grands défis qui appellent autant de grands desseins pour l’humanité.
Les 17 objectifs de développement durable, fixés par les Nations Unies dans l’agenda Horizon 2030, notamment ceux liés à la santé, à l’éducation, à la ville et aux communautés durables, ouvrent potentiellement de grands chantiers pour une innovation par les usages. Comment répondre à ces enjeux majeurs sans renoncer au projet d’émancipation né des Lumières et à ses idéaux démocratiques
? Par son approche empathique des problèmes et ses méthodologies collaboratives, le design offre des outils adaptés à ces enjeux.

 

Une politique nationale et internationale du design pour se mettre au diapason des pays pionniers

Partout dans le monde, les pays les plus innovants (hier le Danemark, la Finlande et la Grande-Bretagne, aujourd’hui la Malaisie et la Chine) ont identifié le design comme un puissant levier de transformation, mais aussi comme une nouvelle approche, un prisme par lequel aborder, étudier et tenter de résoudre les grands défis économiques et sociaux. Pour se mettre au diapason de ces pays qui ont déjà entrepris cette mutation, les contributeurs aux Assises du design souhaitent que leurs propositions débouchent sur une politique nationale du design, portée et assumée par la puissance publique comme une priorité stratégique, guidant aussi bien les acteurs privés que les acteurs publics. Tels sont les constats et les principes qui ont inspiré les travaux des professionnels du design pour ces Assises.

 

  Lire la suite !

 

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s :

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable
(i) . Informatif