Accueil » Revue de presse » ** Bpifrance : le financement de l’innovation en question

** Bpifrance : le financement de l’innovation en question

Le fonds pour l’innovation devrait pérenniser les ressources de Bpifrance pour aider les start-up à innover. Le gouvernement projette par ailleurs de rationaliser l’ensemble des outils d’aide à l’innovation.

Si Bpifrance a fait ses preuves pour accompagner les projets innovants des start-up, ses ressources n’échappent pas à la rigueur budgétaire.

« On a commencé en 2012 avec 250 millions d’euros de financements budgétaires pour nos aides à l’innovation. Maintenant, et pour les années qui viennent, c’est 136 millions d’euros par an. C’est un problème. Pour bien tenir la structure même du financement de l’innovation français et aider l’innovation populaire, il nous faudrait au moins 200 millions d’euros par an », a fait valoir Nicolas Dufourcq, le directeur général de Bpifrance, devant les députés la semaine dernière.

Un problème récurrent que la banque espère désormais résorber avec la mise sur orbite du « fonds pour l’innovation de 10 milliards d’euros » promis par le candidat Emmanuel Macron.

Débats sur la nouvelle ressource

Décrété prioritaire par le ministre des Finances Bruno Le Maire la semaine dernière , la création de ce fonds pourrait de fait apporter 200 millions d’euros supplémentaires par an à mobiliser. « Ce fonds devrait rassembler des produits de cessions de l’Etat pour générer un revenu annuel de près de 200 millions d’euros. Le schéma définitif n’est toutefois pas arrêté », indique une source. Et, surtout, les arbitrages sur l’allocation des dividendes de ce fonds n’ont pas été rendus.

Reste à savoir si ces 200 millions viendront s’ajouter aux dotations actuelles de Bpifrance… ou les remplacer. « Sur le caractère additionnel ou non de cette ressource, il y a débat : beaucoup a déjà été fait grâce au programme d’investissement d’avenir. Il s’agit d’abord de pérenniser la ressource nécessaire au financement de l’aide à l’innovation de Bpifrance », concède une source.

Déjà, la déception

Sur la place, certains font déjà valoir leur déception face à un projet perçu pendant la campagne comme nettement plus ambitieux. « On attendait une enveloppe de 10 milliards d’euros mobilisée pour financer l’innovation, les 200 millions d’euros par an avancés désormais par le gouvernement sur le quinquennat ne seront pas suffisants pour rattraper l’écart creusé par les Etat-Unis, Israël ou la Chine qui investissent massivement dans ce domaine », souligne Bertrand Diard, président de l’association Tech in France.

Rationaliser les financements existants

Au-delà du montant alloué, la question consiste aussi pour l’exécutif à maximiser l’impact des aides existantes. « Il y a tout un maquis de dispositifs proposés par différents acteurs qu’il faudrait rationaliser », indique une autre source. Selon nos informations, le gouvernement veut lancer une mission pour travailler à la remise au carré de tous ces outils.

*

BPIFRANCE ACCÉLÈRE DANS L’INVESTISSEMENT

Au premier semestre 2017, la banque est entrée au capital de 47 sociétés innovantes, en mobilisant 115 millions d’euros (+42 % sur un an). Bpifrance a aussi renforcé ses ambitions : la capacité de son fonds Large Venture, dédié aux tickets de plus de 10 millions d’euros, a été portée à 1 milliard d’euros en juin et son fonds dédié à l’innovation dans la santé Innobio lance une nouvelle levée de capital.

Auteure : Sharon Wajsbrot pour Les Echos

Vignette de l’article : AFP

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

Nous semble peu documenté! Un peu « court », pas assez détaillé.

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable