Accueil » Revue de presse » *** Ce que l’on sait du programme qui emmènera la métropole lilloise vers « l’Eldorado » en 2020

*** Ce que l’on sait du programme qui emmènera la métropole lilloise vers « l’Eldorado » en 2020

Le projet de Lille métropole capitale mondiale du design veut embarquer avec lui un maximum de personnes : designers, entrepreneurs, artistes, chercheurs, étudiants, citoyens… Le programme est encore en cours d’élaboration. Mais voici les grandes lignes qui ont convaincu la World Design Organization.

Le projet de candidature porté par la Métropole européenne de Lille est parti d’une définition très large du design. Il veut ainsi toucher un maximum de métropolitains : designers, entrepreneurs, artistes, chercheurs, étudiants, citoyens… Cette capitale mondiale du design se présente donc comme la « plus grande agence collaborative de design au monde ». Eldorado, c’est son nom, « se veut un projet pilote porté par tous les acteurs de son territoire. Il représentera d’ici 2020 la plus grande échelle d’expérimentation investie par le design ». Le projet prévoit ainsi « d’identifier des solutions durables, innovantes, et d’accompagner leurs expérimentations par le design management. »
Des POC pour tous

Le projet insiste beaucoup sur les « Proof of Concept » (POC), des preuves de faisabilité d’une idée, d’une solution. Ces POC seront développés par les collectivités, les entreprises, les citoyens, les organismes de formation et de recherche, les lieux culturels… Le principe, c’est l’interdisciplinarité et la mutualisation des pratiques. L’idée, c’est que ces bonnes idées, d’où qu’elles viennent, puissent être identifiées et accompagnées par les outils et les compétences de designers afin de se concrétiser.

Autre aspect important de cette future capitale mondiale du design, « La République du Design », créée en hommage à Jacques Vienot, auteur de la « République des Arts ». Aux côté du comité d’organisation, elle prendra la forme d’un consortium de compétences complémentaires au design. Elle associera anthropologues, ethnologues, sociologues et ergonomes, thésards, citoyens, urbanistes, mais aussi des PME, des industriels, des représentants des collectivités, des collectifs… Elle accompagnera les POC décrits précédemment.

Lancement à la Saint-Nicolas

Le statut de capitale mondiale du design implique des figures imposées comme la cérémonie d’ouverture et la cérémonie de clôture. La cérémonie d’ouverture est par exemple envisagée sur trois jours, au moment de la Saint-Nicolas, avec un gala et une grande fête urbaine. Les agences de design et des entreprises ouvriraient leurs portes. Des collections seraient aussi exposées chez les habitants. « Nous voulons présenter en 2020 ce qui a été développé au cours des années précédentes. Et poursuivre au-delà de cette date », nous expliquait il y a quelques semaines Caroline Naphegyi, directrice de Lille Design, l’agence de promotion de promotion et de développement du design dans la région.

Quatre événements majeurs sont prévus en 2020. Ils seront regroupés autour de trois enjeux du design : « Qu’est-ce que le design ? Comment le design a transformé notre société et notre territoire ? Comment des retours d’expériences de bonnes pratiques internationales continueront d’inspirer notre Eldorado ? »

La programmation précise de cette année 2020 n’est pas encore complètement définie. Les réunions avec la World Design Organization vont désormais commencer.

Auteure : Valérie Sauvage pour La Voix du Nord

Vignette de l’article : La Métropole européenne de Lille vient d’être désignée Capitale mondiale du design face à Sydney. Les premiers éléments de cette démarche devraient débuter dès 2018. PHOTO STÉPHANE MORTAGNE

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable