Accueil » Revue de presse » ** Choisissez votre recette pour innover

** Choisissez votre recette pour innover

Trouver une idée innovante et la commercialiser ne se fait pas en un jour. Comparatif de différentes approches de l’innovation qui ont fait leurs preuves.

Dans une économie globalisée, l’innovation est vue comme le sésame vers la conquête de nouveaux marchés. Encore faut-il pouvoir innover. Existe-t-il une formule miracle ? « Plutôt que de méthode, nous préférons parler d’approche de l’innovation », pointe Cyril Durand, conseil d’entreprises en matière d’innovation et fondateur de l’agence Océan bleu, du nom de la stratégie éponyme.

Identifier les besoins

Théorisée au début des années 2000, la stratégie « Océan bleu » désigne les espaces de marchés qui n’existent pas encore, par opposition aux océans rouges qui qualifient les marchés saturés. « L’exemple typique d’Océan bleu réussi c’est Nintendo avec la Wii, qui a ciblé bien au-delà du cercle des joueurs de jeux vidéo traditionnels », note Cyril Durand. Pour mettre en place cette approche, il convient de « faire le point sur un secteur et ses conventions, de s’immerger dans les usages des non-clients et de regarder ce qui se fait dans des domaines d’activités différents pour s’en inspirer. Un peu comme en architecture », résume l’expert.

Tester son produit

Autre approche à la mode dans le monde des start-up, le « Lean start-up », qui consiste à prototyper son idée ou son produit pour le confronter aux usagers potentiels du monde réel à petite échelle, bien avant l’éventuelle phase de production industrielle. « L’idée ultime ne vient pas comme ça. Le prototype permet d’investir peu tout en ayant des retours fiables pour perfectionner le produit », avance Daniel Jasmin, cofondateur du cabinet de conseil ExploLab. Si cette approche est en vogue chez les jeunes entreprises technologiques, c’est aussi parce qu’elles ont pour habitude de vivre leurs premières années sur des levées de fonds énormes sans être soumises à des impératifs de rentabilité immédiate. « D’une façon générale, quand vous explorez des champs d’innovation, votre modèle économique n’est jamais éprouvé », poursuit Daniel Jasmin.

Améliorer l’ergonomie

Bien que datant de près d’un demi-siècle, l’approche dite du « Design thinking » a toujours la cote. Elle vise à appliquer à la recherche et au développement la démarche qu’aurait un designer et repose sur le travail commun des ingénieurs et des professionnels du marketing avec l’équipe créative. Et ce, afin d’associer les qualités analytiques des uns et les compétences intuitives des autres dans le but d’améliorer l’expérience client. La réussite de locomotives de l’Internet telle qu’Amazon ou Google a d’ailleurs prouvé que le design ne s’applique pas qu’aux objets matériels. La clé pour appliquer cette méthode ? Synthétiser au maximum pour déterminer une démarche concise et innovante !

Auteur : Marc HERVEZ pour Le Parisien

Vignette de l’article : GETTY IMAGES/SCIENCE PHOTO LIBRARY RF

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable