Accueil » Revue de presse » **** Comment continuer d’enseigner le design ?

**** Comment continuer d’enseigner le design ?

Voilà de nombreuses années que j’enseigne le design, que j’interviens dans des écoles sous forme de cours, de workshop, de conférences. Je suis intervenu dans des écoles comme l’ENSCI, le Lycée des Arènes, Strate, les Gobelins, Estienne, l’École Bleue, l’École de Design de Nantes, la Webschool, les Beaux-Arts de Cambrai, E-ArtSup, l’École de Communication Visuelle, la Sorbonne, Science Po également…

[Extrait 1]

Aujourd’hui, j’ai arrêté beaucoup de projets d’enseignement même si je continue de donner des workshops et des conférences dans des écoles. J’aimerais vous dire que c’est « par manque de temps tellement je suis un mec busy », mais en réalité c’est par manque d’intérêt pour les sujets sur lesquels on me propose d’enseigner. C’est aussi, je ne vous le cache pas, par rapport à des questionnements personnels et professionnels (comprenez des questionnements éthiques, sociaux, sur l’avenir des jeunes designers, du design mais aussi au regard de l’évolution du monde et ce vers quoi il se dirige.) En effet, beaucoup d’écoles proposent encore des cursus en design du passé où l’on apprend uniquement l’utilisation des outils de graphisme sur ordinateur (apprentissage pourtant indispensable), où on ne parle pas de sciences humaines, (où l’on ne parle pas de sciences tout court) et où on parle parfois beaucoup plus de profit, de pub et de méthodologie thinking que de design social, d’intérêt général (pour l’humain et le non-humain), de design de l’anthropocène, d’environnement, etc. Je ne me reconnais pas dans tout ça. J’ai conscience que c’est un point de vue très personnel et j’ai pourtant la conviction qu’il y a tant à faire.

[Extrait 2]

Si prochainement, je dois continuer d’enseigner le design, proposer des workshops, faire des projets ou du suivi étudiant, voici les thématiques que je souhaite aborder avec et pour des étudiants :

1 • La résilience comme projet de design : où comment rendre l’humain, la nature et leurs interactions plus résilients, à savoir, plus adaptés aux bouleversements et aux différentes catastrophes, crises, perturbations qui ont lieu et qui auront lieu.

2 • Le design d’intérêt général non-anthropocentré : où comment concilier des projets de design d’intérêt général… mais pour un intérêt général qui englobe le vivant, sa diversité, des environnements aux écosystèmes aux humains et non-humains. Pour signer la fin du « user centric design » en quelque sorte ??

3 • Le design et son rapport à la nature : comment créer sans détruire ? Immerger les étudiants dans la nature pour chercher un regard personnel, impliqué, collectif… mais aussi une humilité face au vivant.

4 • Quels champs de recherche pour le design ? : où comment travailler avec des étudiants en design sur les compétences indispensables pour eux et pour les autres, à l’époque de la capitalocène.

5 • Comment concevoir moins, (voire ne plus concevoir) et être designer dans une société post-capitaliste ? : où comment moins concevoir, créer autrement qu’en créant dans un circuit capitaliste, comment penser le design circulaire, ou imaginer d’autres formes de design qui sortent des circuits de la consommation traditionnelle.

6 • Le design des cycles : où comment restaurer les cycles du vivant (dégradation des matériaux, cycle de la photosynthèse, cycles alimentaires, cycles du carbone, les saisons, cycle de l’eau, la croissance du règne végétal, etc.) et comment ralentir volontairement pour renouer avec le rythme du vivant.

7 • Le design comme outil et support de justice sociale : où comment les designers peuvent concevoir dans le sens d’une justice sociale (environnementale, civile, démocratique, etc.).

Lire l’article complet sur le site de Graphism.fr

Auteur.e : Geoffrey DORNE

En 2019, après 4 années de revue de presse, designer.s héberge uniquement les articles notés/classés 5***** étoiles « Exceptionnel/ pépite » ainsi que certains contenus informatifs (i) et exceptionnellement 4****. Pour les autres articles, les liens vers les articles sources permettent d’accéder aux contenus complets. Merci pour votre fidélité et bonne lecture !

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s :

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable
(i) . Informatif