Accueil » Revue de presse » *** Dans un environnement mondialisé et hyper concurrentiel, innover est devenu une priorité vitale pour les entreprises

*** Dans un environnement mondialisé et hyper concurrentiel, innover est devenu une priorité vitale pour les entreprises

À l’occasion du lancement d’un nouveau Master de l’Innovation à la rentrée 2017, nous nous sommes entretenus avec le responsable pédagogique, Albéric Tellier, également professeur des universités et responsable du Pôle Management à l’IAE Caen.

L’IAE Caen ouvre à la rentrée 2017 un nouveau Master de l’Innovation. Pouvez-vous nous le présenter ainsi que ses spécificités ?

Une des grandes particularités de ce Master est une approche en double compétence. Dans un environnement mondialisé et hyper concurrentiel, innover est devenu une priorité vitale pour les entreprises, notamment pour les PME, qui, pour rester compétitives, cherchent à se différencier.
Pour cela, elles ont besoin de s’appuyer sur des collaborateurs créatifs et bien formés, ayant à la fois des compétences dans le management de projet et dans l’univers des sciences et des techniques.

Autre particularité pédagogique de ce Master : « le passage à l’acte » ! Le concret ! Pour leur permettre d’acquérir ce savoir-faire, nous allons les placer en position de manager. Cette notion d’« intraprenariat » est d’ailleurs généralisée à l’IAE Caen dans l’ensemble des Masters de Management. Concrètement, en deuxième année, ils auront à monter des projets, ce pourquoi ils disposeront sur l’année d’une demi-journée banalisée par semaine, et suivront un stage de quatre mois.

D’où est venue l’ouverture de ce nouveau programme ?

De la demande ! C’est une réalité qui apparait très concrètement dans les annonces professionnelles. Citons par exemple ce cabinet de conseil qui recrute un consultant innovation, cette société de haute technologie à la recherche d’un manager innovation… Je peux assurer les étudiants que dans un an, ils seront capables d’y répondre !

Depuis une vingtaine d’années, l’IAE Caen a une expertise reconnue : dans le milieu universitaire, nous sommes repérés comme un acteur incontournable de la formation et de la recherche en gestion d’entreprise. Nous avons une équipe de haut niveau, des thèses, des publications… Tout ce qu’il faut pour préparer à ces métiers émergents.

À quels profils d’étudiants s’adresse-t-il ?

Le Master « Management de l’innovation » est ouvert à deux types de profils principalement : des étudiants qui ont des connaissances, des compétences en management, mais aussi des profils scientifiques, qui ont vocation à travailler au sein de services de Recherche & Développement. L’objectif est de rassembler dans un seul cursus les différentes approches de l’innovation – aussi bien du point de vue managérial que marketing, juridique, financier – et d’initier les étudiants à la diversité des méthodes et des outils de gestion des projets d’innovation.

Il s’agit de former de futurs cadres aptes à piloter ou à accompagner les projets innovants des entreprises, mais aussi les responsables de structures, publiques ou privées, de soutien à l’innovation. Pour l’essentiel, cette formation s’adresse aux étudiants issus de Licences 3 gestion, au sens large du terme (IAE, Sciences économiques et de Gestion, Administration économique et sociale) mais également des étudiants en droit, en psychologie, en sociologie, car la première année du Master est bâtie sur un schéma de spécialisation progressive.

Ce Master entend former des professionnels de l’innovation, mais dans quels types de fonctions/secteurs évolueront-ils selon vous dans les années à venir ?

On voit donc aujourd’hui émerger de nouveaux métiers liés à l’animation et au pilotage de l’innovation, dans de grandes organisations, mais aussi dans les pépinières d’entreprises et les incubateurs, les cabinets de consultants…
Ce Master a pour objet de former Ingénieurs chargés d’affaires, conseillers en innovation, consultants juniors, assistants chefs de projet, chefs de produit juniors, responsables veille, responsables intelligence économique…

Propos recueillis par Julie Mleczko pour Studyrama

 

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable