Accueil » Revue de presse » Design : un cadenas anti-gloutons pour les pots de Nutella

Design : un cadenas anti-gloutons pour les pots de Nutella

Si votre pot de Nutella a déjà été la victime d’attaques répétées d’un ami, d’une compagne ou d’enfants trop gourmands, un designer allemand a pensé à vous. A l’aide d’un dispositif simple et efficace, plus personne ne pourra vous spolier.

Fidèle, le pot de Nutella est cet ami qui ne vous laissera pas tomber et les Français en raffolent. Consommé sur un bout de pain ou « à la louche », personne sur terre n’a encore jamais réussi à tenir la résolution : « Allez juste une cuillère ! ». Si arriver à la fin d’un pot est déjà un crève-cœur en soi, il existe un phénomène encore plus insoutenable : le pillage du « précieux », en douce, par un tiers. Raclé jusque dans les recoins et replacé de manière innocente dans le placard, on raconte que cet acte est à l’origine de « guerres civiles » dans certaines colocations. Mais rassurez-vous, il se pourrait bien que tout ça ne soit qu’un mauvais souvenir. Daniel Schobloch, designer allemand, vient en effet de mettre au point un mécanisme imparable : un système de fermeture en acrylique muni d’un cadenas. Placé sur le couvercle, il vous faudra au moins un marteau pour venir à bout du dispositif. Pas évident de passer inaperçu en pleine nuit. Un prototype qui mériterait cependant de petits arrangements esthétiques, notamment concernant le système de fermeture avec le cadenas, plus proche du casier scolaire qu’autre chose.


Concept pensé suite à la plainte d’un ami victime de la gloutonnerie de ses enfants, l’idée a tout de suite séduit. Sur eBay, déjà 1 000 prototypes ont trouvé preneur pour un peu moins de 10 euros et nul doute que le designer devrait continuer sa production d’un dispositif déjà breveté (voir ci-dessous). Si Ferrero n’a pas encore répondu aux sollicitations de Daniel Schobloch, elle aurait tort de ne pas collaborer. Le producteur de la pâte à tartiner aurait ainsi l’occasion de mettre en place un dispositif amusant et offrirait à ses fans la possibilité de s’approprier la marque, en racontant leurs propres histoires, d’autant qu’elle fait partie de ces compagnies qui, à l’instar de Lego, ont un capital trans générationnel quasi inépuisable. Reste tout de même quelques questions à régler, comme son impact sur l’environnement et la présence d’huile de palme dans le produit : 20 % selon le site Nutella parlons-en quand certains experts avancent des chiffres plus conséquents, de l’ordre de 30 à 60%. Une fâcheuse épine dans le pied que la marque tarde à enlever.

Author : Eric ESPINOSA pour INfluencia

actu_5679_image2012rectangle_petite

http://www.influencia.net/fr