Accueil » Revue de presse » Elle met au point un purificateur d’eau solaire qui produit de l’électricité

Elle met au point un purificateur d’eau solaire qui produit de l’électricité

Alors qu’elle n’avait encore que 17 ans, Cynthia Sin Nga Lam est arrivée en finale du célèbre concours Google Science Fair 2014 grâce à son invention, le H2PRO. Il s’agit d’un dispositif solaire qui permet non seulement la purification des eaux usées, mais aussi la génération d’une électricité propre et renouvelable.

Aujourd’hui âgée de 19 ans, Cynthia Sin Nga Lam est une jeune australienne étudiante en chimie qui travaille depuis 2013 sur son invention qui pourrait bien aider des millions de personnes à travers le monde, dans les régions les plus défavorisées. Très sensible aux défis sanitaires et à la pollution de l’eau à l’échelle mondiale, elle a mis au point un dispositif écologique et mobile à double emploi, le H2PRO.

La partie supérieure de l’appareil qui purifie l’eau et récolte l’hydrogène produit servira à générer de l’électricité, par un procédé naturel appelé la photocatalyse. L’électricité produite est ensuite stockée dans une batterie. La partie inférieure est destinée à un filtrage supplémentaire. L’eau sale et non filtrée est donc versée dans la partie supérieure de l’appareil pour ensuite passer à travers un filtre à base de titane qui active son effet purificateur d’eau grâce au soleil. Selon l’inventrice, H2Pro serait capable d’éliminer jusqu’à 90 % des polluants organiques contenus dans l’eau en l’espace de deux heures.

« Je pense que la chose la plus fascinante à propos de la science, c’est que vous devez mettre votre imagination en pratique et que, parfois, une étincelle d’imagination peut changer le monde ! » explique Cynthia Sin Nga Lam. L’invention toujours au stade de prototype a l’avantage d’être peu coûteuse, facile à produire et à transporter. En 2015, on estime à 780 millions le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable courante et à 1,2 milliard le nombre de celles qui sont privées d’électricité. L’invention de cette jeune chimiste est donc plus que pertinente.

Author : David LOUVET-ROSSI pour http://citizenpost.fr/

proyecto-H2Pro

Source : googlesciencefair