Accueil » Revue de presse » Etes-vous au clair sur les trois tendances design de l’année ?

Etes-vous au clair sur les trois tendances design de l’année ?

L’Institut français du design vient de clore l’attribution de ses Janus 2015, ce label de design récompense des solutions qui conjuguent ergonomie, esthétique, efficacité économique, éthique et émotion. La livraison de cette année fait émerger quelques grandes tendances.

DES MATÉRIAUX QUI FONT DU BIEN

« Il y a une vrai expression de la marque dans le choix des matières », estime Matthieu Riou-Chapman, brand design manager de Peugeot. La tendance serait de miser sur les matériaux pour enrichir l’identité de l’objet comme ses qualités d’usage. Selon Michel Salanville, designer indépendant et membre du jury des Janus, on ne serait plus forcément « dans le lisse, le mono-matériau… » Certains proposent de vraies ruptures, dans la conception du matériau comme dans sa production.
A l’image de l’équipementier Faurecia qui a co-développé avec une coopérative agricole un matériau thermoplastique renforcé de fibres de chanvre, Nafilean. Résultat : un gain de poids de 15 à 25 % et la promesse d’une économie d’énergie fossile pour tracter le véhicule. La proposition offre aussi une meilleure recyclabilité en fin de vie. Et si le matériau est bon pour l’environnement, il se doit de l’être aussi pour les humains. « La dalle acoustique de revêtement de Forbo s’attaque à la qualité de l’air intérieur en supprimant la colle », explique Anne-Marie Sargueil, présidente de L’IFD. Les bodies de Climakid associent coton, laine et fibres techniques pour aider les bébés à mieux réguler leur chaleur.

BIENVENUE DANS LE « PHYGITAL »

Contraction de physique et de digital, le phygital s’impose car séparer le virtuel du réel n’est plus de mise. « Plus notre monde est virtuel, plus on a besoin du sensoriel, d’une approche palpable », explique Michel Sanlaville. Les applications des objets connectés enrichissent l’expérience du réel. Et la tendance est à l’œuvre dans le retail comme dans les objets industriels. « Les objets communiquent, les murs parlent, il y a une interpénétration des deux mondes », note Matthieu Riou-Chapman.

Lire la suite après l’image …

291220151326


Si les e-commerçants ouvrent des boutiques, les distributeurs traditionnelles mettent du digital dans leur magasin comme en témoigne le concept de cet enseigne de sous-vêtement, Undiz. Le client commande sur une borne tactile et reçoit son produit via un système de capsules pneumatiques propulsées depuis la réserve. Une initiative qui crée une animation autant qu’elle permet de réduire l’espace de vente.

Et la vie au travail étant aussi numérique Leet design a inventé avec E-bulle, un poste de travail immersif pour se concentrer dans les espaces partagés. Un concept qui pertubera peut-être les plus âgés mais parfaitement en phase avec la génération Y qui pratique en permanence l’art d’être ici et ailleurs en même temps.

VIVE L’ULTRA CONFORT

Bien sûr la valeur d’usage est depuis toujours au cœur de la démarche design mais le confort, la considération de l’utilisateur est renouvelée. Sigvaris, a ainsi été labellisé aux Janus de cette année pour sa chaussette de compression en lin. La promesse d’une agréable fraîcheur pour des patients qui suaient tout l’été sous des bas en synthétique. La considération consiste aussi à s’adapter aux contraintes des utilisateurs.
La société Kompan spécialiste des aires de jeux extérieur s’est lancée cette année dans l’In door pour les crèches et écoles maternelles. « Nous avons constaté à la fois une crise de l’espace dans les structures d’accueil pour les jeunes enfants et d’autres part que les propositions du marché étaient extrêmement figées, mono-usages. Nous avons donc conçu des structures modulaires que l’on peut reconfigurer en permanence pour de multiples activités », se réjouit Eric Daligaud, directeur général de Kompan. Enfin, on notera aussi au chapitre des expériences étonnantes de bien-être, la douche électronique sensorielle de Dornbracht. Ses trois programmes activent des débits, des parfums et des lumières multicolores différentes pour transformer sa douche en expériences climatiques, brume enveloppante ou chaude pluie tropicale libératrice au choix.

Author : Anne-Sophie BELLAICHE pour l’Usine Nouvelle