Accueil » Revue de presse » [Expos] L’Observeur du design 2018

[Expos] L’Observeur du design 2018

Moment d’effervescence en matière de design appliqué, l’exposition itinérante « L’Observeur du design » réunit chaque année un florilège d’innovations. Pour son édition 2018, ce sont près d’une cinquantaine de projets qui sont ainsi dévoilés aux publics. De l’industrie à l’art de vivre : un aperçu du design le plus actuel.

Comme chaque année depuis 1999, l’APCI (Agence pour la Promotion de la Création Industrielle) organise « L’Observeur du design ». Un prix dédié à la valorisation du design français. Une façon dynamique de promouvoir la créativité dans le secteur industriel, en réunissant entreprises, agences, institutions et écoles. Parce que la réussite en R&D [Recherche et Développement] passe aussi par l’ergonomie et la créativité, l’Observeur du design décerne des Étoiles aux projets les plus prometteurs. Le 5 décembre dernier, la cérémonie de remise des Étoiles s’est ainsi déroulée au Centre Pompidou Paris. Inaugurée à Beaubourg, l’exposition « L’Observeur du design 2018 » poursuit sa tournée en faisant ensuite escale aux Gobelins. Au menu de cette édition 2018, une exposition articulée en six volets : Mutations de l’entreprise, mutations économiques, mutations technologiques, mutations des usages, mutations écologiques, mutations sociétales. Avec le design comme facteur mutagène.

L’Observeur du design 2018 : le design logiciel comme facteur mutagène pour les entreprises

Sur le versant des mutations de l’entreprise, L’Observeur du design 2018 met l’accent sur des innovations s’inventant et s’invitant au sein des processus de fabrication. Refonte de logiciels permettant de travailler mieux et plus vite, optimisation de l’énergie dépensée, objets conçus pour répondre aux usages et exigences des professionnels… Une dizaine d’Étoiles décernées, de la bêche multifonction de Duopro au vélo électrique pliant de Peugeot… En passant par une refonte du chariot télescopique de Manitou… Ou encore l’invention d’une font typographique numérique spécialement dédiée aux usages aéronautiques, pour Airbus (par Intactile Design)… Une Étoile a ainsi été décernée à l’agence Production Type pour son programme typographique dédié à la voiture Alpine, du constructeur Renault. Une réponse efficace à un cahier des charges copieux, pour des systèmes embarqués affichant désormais leurs informations dans une typographie dynamique et lisible, inspirée du style Gentleman Driver des années 1960.

Mutations des usages, écologiques, sociétales… Une cinquantaine de projets innovants

Du côté des mutations des usages, une Étoile gourmande est venue distinguer l’entreprise stéphanoise Chocolat Weiss. L’Atelier Weiss a effectivement conçu, avec le designer Marc Jaggi, un processus de fabrication de tablettes ouvrant la porte aux personnalisations les plus aventureuses (formes et ingrédients). Une innovation notamment saluée lors de la Biennale du Design 2017. Pour les mutations écologiques, l’imprimante verticale Impro, durable et réparable, du jeune designer Paul Morin a su conquérir les cœurs. Une imprimante au mécanisme transparent, pour une approche sensuelle des rouages technologiques. Dans les mutations sociétales, la console de jeux dédiée à l’apprentissage du code a captivé le jury. Portée par la société Aadalie et conçue par l’agence Distorsion, la console GameBuino Meta est faite pour être hackée. Ainsi, avec une cinquantaine d’objets et projets, « L’Observeur du design 2018 » offre une exposition résolument réjouissante.

09 Déc – 11 Fév 2018 – Vernissage le 22 Jan 2018 – Galerie des Gobelins

Source : Parisart

Vignette de l’article : Chocolat Weiss, tablette des ateliers Weiss, design Marc Jaggi – Crédits photo chocolat Weiss

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable
(i) . Informatif