Accueil » Revue de presse » Fablabs, design stratégique, informatique quantique, usine du futur…

Fablabs, design stratégique, informatique quantique, usine du futur…

Quelles sont les innovations qui vous ont le plus marqué au cours des sept derniers jours ? Nos mesures d’audience nous fournissent la réponse. Cette semaine, vous avez plongé dans l’univers des fablabs et avez découvert les lauréats 2016 des Trophées du design stratégique. Vous avez aussi été impressionnés (ou dubitatifs) par l’ambition de Microsoft en matière d’informatique quantique et vous vous êtes forgés une idée de l’usine du futur selon Ford.

Les fablabs, ces creusets d’innovations

Un robot voiturier, un endoscope pour moteur, un robinet pour couper le gaz, un robot industriel multitâche… Toutes ces innovations ont un point commun, elles sont nées dans les fablabs. D’après notre enquête, ces lieux en pleine expansion dans le monde sont bel et bien des creusets d’innovations, qui dépassent le stade de simple projet pour viser le marché. Nous vous en apportons la preuve avec 10 exemples.

Le design, moteur de croissance

Depuis 2000, l’Ecole de design Nantes Atlantique remet les Trophées de design stratégique à des entreprises qui placent le design au cœur de leur stratégie. Cette année, la manifestation a notamment récompensé l’entreprise Alki, dont le design a permis la survie d’une activité de fabrication de meubles en bois du Pays Basque. Elle a aussi distingué Hélicéo, une PME qui conçoit, fabrique et distribue des systèmes de mesures pour la géomatique en drone.

La France, reine des fablabs

« La France est de loin leader en termes de Fablabs d’entreprise ». C’est ce qu’assure dans une interview Matt Fuller, co-auteur d’un document intitulé « Enjeux RH et organisationnels des Labs d’entreprise ».

Trois Français parmi les meilleurs innovateurs européens

Les innovateurs de moins de 35 ans sélectionnés en Europe par la MIT Tcehnology Review se réunissaient ce jeudi 24 novembre à l’occasion du Summit Europe 2016. Parmi plus de 55 lauréats, 10 finalistes ont été sélectionnés et présenteront leur innovation. Parmi eux, trois sont français. Il s’agit de Timothée Boitouzet, de Franz Bozsak et de Clémentine Chambon.

Il existe un département de l’échec !

Cécile Maisonneuve, présidente de la Fabrique de la Cité, a répondu à notre questionnaire de l’innovation. Si le prix Nobel de l’innovation existait, elle le remettrait à Nigel Jacob, qui dirige le département New Urban Mecanics de la ville de Boston. Ce dernier l’a rebaptisé « departement of failure », département de l’échec. « Car même si en tentant des choses cela échoue, il peut retenter. Il dit d’ailleurs fail cheap, fail fast » explique la présidente du Think Tank.

Microsoft dans les starting-blocks pour l’ordinateur quantique

La course à l’informatique quantique est bien lancée ! Après plusieurs années de recherche, Microsoft estime qu’il est temps de faire de l’informatique quantique un véritable projet d’ingénierie. C’est Todd Holmdhal qui dirigera cette initiative. La firme de Redmond compte notamment tirer son épingle du jeu en s’appuyant sur les qubits topologiques. Outre l’aspect matériel, le géant américain entend également s’attaquer à la programmation quantique.

United Motions Ideas évalue le potentiel des innovations

EDF et Schneider Electric l’ont déjà adoptée. La plate-forme United Motion Ideas est un service en ligne, basé sur des algorithmes propriétaires. Ces derniers permettent de repérer des experts dans le monde, aptes à évaluer une innovation et les interroge sur l’intérêt, la viabilité et le marché potentiel.

L’histoire pour innover

La 25ème édition des Trophées de l’INPI s’articule autour du thème « De fil en avenir ». Objectif : valoriser les entreprises et les laboratoires qui ont su s’appuyer sur leur histoire pour innover. Neuf entreprises et trois centres de recherche sont en lice. Quatre d’entre eux seront distingués le 14 décembre prochain.

L’industrie 4.0 pour une usine zéro défaut

Nous avons découvert à quoi ressemblait l’usine du futur… selon Ford. Capteurs, algorithmes de machine learning, maintenance prédictive, système de vision par ordinateur, outils connectés. Ford a fait de son usine espagnole de Valence, une véritable vitrine de l’industrie 4.0. Objectif : améliorer le contrôle qualité pour gagner en productivité.

Quand Ford orchestre un sabotage dans sa propre usine

A Valence, les équipes de Ford ont, elles-mêmes, distillé des pièces défectueuses dans la chaîne de production. Un moyen original de tester l’efficacité de leur système de traçage visuel, basé sur la vision par ordinateur.

Author : Juliette RAYNAL pour http://www.industrie-techno.com/

crsd