Accueil » Revue de presse » La Biennale Internationale Design 2019 reçoit l’Empire du milieu (i)

La Biennale Internationale Design 2019 reçoit l’Empire du milieu (i)

La Biennale Internationale Design Saint-Étienne invite la Chine pour présenter un panorama du design chinois, une exposition majeure de la prochaine édition, 21 mars au 22 avril 2019.

Si le design chinois a longtemps été associé à la copie et au manque de qualité, l’exposition Design Chinois, Présent et Futur entend bien mettre en lumière les changements et les tendances de Chine en termes de design. Les cinq villes invitées présenteront leurs spécificités, entre tradition et innovation pour démontrer que la Chine compte elle aussi dans le paysage international du design. L’exposition se composera de trois grandes parties, avec un panorama actuel du design chinois, qui permet au visiteur d’appréhender les différences entre les deux cultures par le design et une partie plus prospective qui envisagera le design futur au travers de grands enjeux tels que la mobilité ou la smart city.

   …  Ceci est un article de ZoomDici

La dernière partie, portée par l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (ESADSE), est une invitation faite aux écoles supérieures d’art et design européennes. L’ESADSE leur proposera de valoriser leurs collaborations avec la Chine et leur contribution à l’émergence d’un design contemporain, dans lequel le métissage artistique et culturel construit de nouvelles voies de réflexion.

Fan Zhe, commissaire et scénographe de l’exposition

Fan Zhe est un artiste et commissaire de nombreuses expositions. Originaire de Liaoning en Chine, il a commencé ses études en France en 2000 et a obtenu, en 2006, un diplôme de Master 2 d’Arts Plastiques à Université de Paris VIII. Il a été présenté deux fois successivement, après son diplôme, dans la sélection du Salon de Montrouge puis dans celle de la Jeune Création Européenne, en représentant la France, À partir de 2008, il a pris conscience qu’Internet a changé les modes de savoirs et d’échanges entre les humains. Parallèlement, le système traditionnel d’exposition et de vente des oeuvres d’art, par des galeries ou par d’autres moyens, a été remis en question, ce qui a amorcé son déclin. À la suite de ce constat, il arrête le système d’expositions personnelles pour décider alors de devenir réellement un acteur dans la société par des pratiques culturelles et sociales collectives. Il s’intéresse à l’échange culturel.

Vignette de l’article : Photo: Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne / Lisa White, le commissariat général de sa 11e édition / Fan Zhe, commissaire de l’expo Chine

Cet article a été sélectionné par designer.s dans le cadre de sa veille éditoriale et intégré à sa revue de presse européenne francophone !

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s :

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable
(i) . Informatif