Accueil » Revue de presse » La découpe laser?: une technique industrielle ouverte sur le design

La découpe laser?: une technique industrielle ouverte sur le design

Le procédé de découpe laser n’est pas nouveau, il évolue depuis une quinzaine d’années et sa technologie permet de traiter de plus en plus de matières.

Les entreprises de tôlerie-chaudronnerie et mécanique industrielle en particulier ont bien compris l’intérêt de ce débouché qui tend à se « démocratiser ». Dans l’Ain, nombre d’entreprises pratiquent cette activité, dont quelques-unes installées au nord-ouest. Latem Industrie, de Confrançon, a créé la société “CO2 Système”, spécialisée dans la découpe laser des métaux tels l’acier, l’inox, l’aluminium mais aussi d’autres matières. Christophe Vallière, directeur du site de Saint-Genis-sur-Menthon, estime le développement de l’activité comme étant régulier, le chiffre d’affaires augmentant progressivement. Les domaines de la chaudronnerie, du bâtiment, des matériels de travaux publics, de la carrosserie industrielle, de l’agroalimentaire, du mobilier urbain font appel à ce procédé de découpe. Mais, Christophe Vallière de noter que, de plus en plus, des demandes sont présentées pour des aménagements à destination des particuliers?: garde-corps d’escalier, luminaires, objets de décoration.

Des objets personnalisés

Si ce domaine reste encore marginal et onéreux, la société “Seroba” a choisi d’ouvrir ce créneau. Depuis trois ans, l’entreprise de Perrex investit le marché en offrant une multitude d’objets créés à la demande et personnalisés, destinés tant au particulier qu’à l’industrie. Dotée d’outils industriels, l’entreprise s’ouvre ainsi à de nouveaux horizons et à de nouveaux concepts. « Les possibilités sont très vastes, et nous prenons notre essor aujourd’hui » relève Didier Badet, directeur. Partenaire d’entreprises du monde de la gastronomie, du vin, de l’événementiel, la société exporte son savoir-faire en étant présente dans de nombreux salons, dont récemment celui de la gastronomie à Cannes. Colonnes en extérieur, horloges, dessous de verre, tables, miroirs, éclairages intérieurs…?: autant d’objets à découvrir au showroom installé dans les locaux de l’usine. « Nous tenons à assurer la vente en direct », souligne Alain Badet.

Sébastien Bridet, directeur de la société Rabumecca de Saint-Jean-sur-Veyle, travaille « encore peu » dans le domaine de la décoration. Il répond néanmoins à la demande, par exemple, pour un habillage de miroir, une pergola… À partir d’une photo et d’un logiciel, on peut tout faire. « Cela permet d’apporter une valeur ajoutée au produit, mais cela reste encore cher et appartient au haut de gamme », estime-t-il.

Lire la suite après l’image …

030120161434

Le jet d’eau, technique complémentaire

Une autre technique est la découpe au jet d’eau. Si “Seroba” l’emploie en complément à la découpe laser pour peaufiner les objets, Jean-Claude Bidaut, gérant de “Dimobox”, à Ozon, en fait sa spécialité depuis six ans et est à ce jour l’un des rares « pionniers » dans le secteur.
Elle permet de travailler les métaux, mais aussi des matières épaisses, tels la pierre, le titane, le tissu, le verre « sauf le verre trempé » précise le gérant, ajoutant que cette technique permet d’avoir une coupe « droite, un taraudage direct et très net ».
Carrelage, pierre et marbre pour des fresques par exemple, mais aussi emballages en mousse, panneaux de façades en béton pour l’isolation… les débouchés sont ici aussi multiples.
Laser et jet d’eau?: deux technologies de pointe que les entreprises de l’Ain savent exploiter auprès de leurs clients de l’Ain et de Rhône-Alpes, tout en espérant asseoir de nouveaux débouchés au-delà de ces territoires.

Author : Annie Monnier, CLP pour http://www.voixdelain.fr/

Repères :

> CO2 Système?: 9 personnes – 2 machines conduites en 2/8 et totalement automatisées la nuit – environ 3?500 tonnes d’acier traitées dans l’année – CA?: 2,5 m € (2009) – 3,3 m € (2015).
> Rabumecca?: activité en développement – CA en augmentation de 20 à 30 %.
> Dimobox?: 3 machines jet d’eau – 6 salariés dont 4 opérateurs – investissement par machine?: 200?000 €.
> Seroba?: showroom ouvert tous les samedis – 9 route des Terres à Perrex – site ?: www.gtd-design.com.
> Les entreprises citées font partie du groupement Mécabourg (entreprises de la mécanique, métallurgie et carrosserie industrielle de l’Ain).