Accueil » Revue de presse » La dixième Biennale internationale Design dévoile ses promesses

La dixième Biennale internationale Design dévoile ses promesses

La Biennale internationale Design de Saint-Étienne soufflera en 2017 sa dixième bougie. Cette édition qui aura lieu du 9 mars au 9 avril sera placée sous le thème « Working promesse, les mutations du travail ».

« Le travail est au cœur de nos vies. » C’est donc tout naturellement que le thème de cette édition 2017 s’est imposé à Olivier Peyricot, directeur du Pôle recherche de la Cité du Design de Saint-Étienne et commissaire général de la Biennale 2017 : « On travaille partout, tout le temps et la technologie nous y invite. Notre vision du travail est assez large. »

La Biennale 2017 sera placée sous le thème « Working promesse, les mutations du travail »

Ce thème invite à la réflexion, ce qui est dans l’ADN de l’événement stéphanois, comme le rappelle Ludovic Noël, directeur général de la Cité du design : « La Biennale ce n’est pas uniquement des expositions. C’est un événement qui regroupe également des expérimentations, beaucoup de conférences et de débats. On est là aussi pour exprimer différents points de vue. » Cette édition placée sous le signe des mutations du travail sera notamment l’occasion de « s’interroger sur les impacts de la technologie dans nos vies et sur nos modes de vie d’aujourd’hui. »

Un parcours en dix étapes

Onze commissaires d’expositions sont invités pour cette Biennale qui se veut dynamique et attractive auprès d’un large public. Le parcours d’exposition se compose de dix étapes. Il débute par Best of métier. « J’ai réuni les meilleurs outils de professionnels, des plus ordinaires aux plus inattendus », détaille Christophe Marchand, le commissaire de cette exposition. La visite continue avec un large Panorama des mutations du travail qui regroupe notamment Le bureau ou le temps des cols blancs créatifs , si automatique ? ou encore La fin du travail.

Dans cette édition 2017, Olivier Peyricot a tenu à élargir le champ de vision des expositions en ne se limitant pas à des commissaires designers : « Nous avons invité des écrivains, cinéastes, sociologues… On a élargi dans cette biennale la palette des professions pour leur faire parler de design et du travail. » Un des temps forts de cette Biennale 2017 sera d’ailleurs l’exposition Extravaillance ‡ Working dead proposée par le collectif d’écrivains de science-fiction Zanzibar. « Nous avons imaginé le travail du futur. Et on propose une immersion dans une fiction de futur », confie l’auteur Norbert Merjagnan.

« Nous sommes une rare école autant impliquée dans un événement international », se réjouit Ludovic Noël. En atteste l’exposition des étudiants 0Post diplômes de l’Esadse nommée La gueule de l’emploi.

Detroit, ville invitée d’honneur

Detroit est certainement la ville américaine qui se rapproche le plus de Saint-Étienne. « Cette ville a connu la gloire industrielle et des crises économiques dures. Ce qui nous intéresse est de comprendre comment cette ville s’est reconstruite », souligne Josyane Franc, directrice des relations internationales de la Cité du Design. Des designers de Détroit proposeront ainsi trois expositions.

La ville dynamisée par le design

L’opération Banc d’essai est renouvelée pour la biennale 2017. Le design va ainsi s’inviter dans toute la ville. L’opération Rue de la République du design va également avoir pour objectif de dynamiser la rue en ouvrant des locaux vacants à des associations et créateurs, le temps de la biennale. Dans cette optique dynamisante, le designer Jerszy Seymour propose de créer un concept d’hébergement, « un espace où il fera bon créer, dormir, manger, échanger… », nommée le Lucky Larry’s cosmic commune. Il souhaite un lieu libre et ouvert, calqué sur l’esprit d’un espace autogéré où chacun pourra soumettre ses projets : « On attend les musiciens, acteurs, artistes, tous ceux qui veulent animer le lieu. » Si les Ligériens s’approprient leur Biennale, le pari sera réussi !

Pratique : 10e Biennale internationale Design de Saint-Étienne, du 9 mars au 9 avril. Cité du design, 3 rue Javelin-Pagnon, Saint-Étienne. www.biennale-design.com Billetterie (à partir de janvier 2017) : Tél. 04.77.33.33.27. Réseaux sociaux : #biennaledesign17

Source : http://www.leprogres.fr/

Vignette de l’article : De gauche à droite : Olivier Peyricot, directeur du pôle recherche de la Cité du Design de Saint-Étienne et commissaire général de la Biennale 2017, et Ludovic Noël, directeur général de la Cité du Design. Photo Sonia BARCET

crsd