Accueil » Revue de presse » Le design au secours du centre-ville de Tournai (i)

Le design au secours du centre-ville de Tournai (i)

Tournai fera appel à des artisans-designers [? ndlr] pour mettre des espaces urbains en valeur.

Comme on peut le constater en sillonnant les rues des Tournai, revitaliser la ville et la rendre beaucoup plus attractive est un défi à relever. Ce défi, la ville scaldéenne n’est pas la seule à devoir y faire face. Aussi, la Ville de Tournai et Ideta (l’Agence de développement territorial) se sont associés avec les villes de Courtrai, Lille et Mons dans le cadre du projet transfrontalier INTERREG V Design’IN.

Leur objectif commun est d’améliorer l’attractivité des centres-villes grâce au design.

 

… Ceci est un article de DH.be

 

« Par leurs fonctions économiques politiques, culturelles et sociales, les centres-villes jouent un rôle important sur la qualité de vie et le vivre-ensemble des habitants. Si la problématique de la revitalisation et de l’attractivité est complexe et concerne de nombreuses villes de taille moyenne en France ou en Belgique, elle n’est pas insoluble et mobilise les acteurs publics et les commerçants qui mènent de nombreuses actions pour soutenir le commerce de proximité et renforcer l’attractivité des cœurs de villes », avance Anne-Marie Goemaere, chargée de communication à Ideta.

« Au-delà de l’esthétique, le design est un facteur essentiel de différenciation des produits et services. Centrée sur l’utilisateur final, la méthode du design garantit la désirabilité, la faisabilité et la viabilité d’un projet. Elle permet aussi de mettre en relation des gens dont l’envie est de créer un projet commun. »

Concrètement, Tournai, Courtrai, Lille et Mons feront appel à des artisans designers pour mettre des espaces urbains en valeur par des aménagements pérennes, ou encore pour innover et moderniser des commerces afin de favoriser leur différenciation et leur croissance.

« La démarche positive s’adressera à tous : citoyens, étudiants, entreprises, commerçants, autorités communales et designers se mettront autour de la table pour dégager ensemble des actions concrètes et créatives, qui seront favorables à tous », précise Ideta.

Dans un objectif de développement transfrontalier des activités bénéficiaires, DESIGN’IN est mené en partenariat.

L’enveloppe globale du projet est de 4 077 834,43 € dont 2 038 917,21 € sont financés par les fonds Feder.

Le projet dure jusqu’en 2022 et s’articule autour de trois accompagnements. « L’objectif de l’action DESIGN’IN SHOPS est d’accompagner 40 commerçants par ville et de les inciter à faire appel à des professionnels du design pour réorganiser leur espace de vente ou réaménager leur vitrine. Les commerçants intéressés seront sélectionnés par un jury transfrontalier sur base de critères qualitatifs et objectifs. Ils seront mis en relation avec des designers dont les prestations seront prises en charge par le programme à hauteur de 5 000 €. »

Avec l’action POP’IN STORE, des artisans designers profiteront d’un espace de vente temporaire alternativement dans les quatre territoires du projet afin de tester le marché de l’autre côté de la frontière. L’espace pourra être un lieu de création et/ou fabrication, mais aussi un lieu de vente sous la forme d’une cellule commerciale vacante ou d’un corner dans un commerce existant.

Les coûts de location seront partiellement pris en charge.

Enfin, dans le cadre de DESIGN’IN TOWN, les villes participantes lanceront des appels à projets afin de mettre en valeur de l’espace urbain par des aménagements éphémères ou pérennes grâce à la co-construction et le design thinking.

À Tournai, la démarche est complémentaire aux initiatives Créashop et Créaplus. La première édition sera marquée par un événement festif en septembre 2020. Une balade urbaine emmènera le public à la découverte des premiers aménagements urbains et des nouveaux espaces de vente temporaires.

La Ville proposera un parcours-concours afin d’attirer un nouveau public et lui présenter les boutiques relookées, résultat de la collaboration entre les commerçants et les designers.

 

 

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s :

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable
(i) . Informatif : on aime pas la désignation artisan-designer !