Accueil » Revue de presse » *** Le mobilier recyclé de Maximum s’installe au Design Lab d’Habitat

*** Le mobilier recyclé de Maximum s’installe au Design Lab d’Habitat

Le Design Lab d’Habitat fait de la place aux meubles pour sa troisième collaboration. La manufacture Maximum, invitée du mois de septembre, présente son mobilier recyclé. Direction le Pont Neuf pour découvrir ce trio de créations écolo, colorées et design.

Le mobilier recyclé de Maximum s’installe au Design Lab d’Habitat
Article mis à jour le 15/09/17 15:38
Partager sur

Le Design Lab d’Habitat fait de la place aux meubles pour sa troisième collaboration. La manufacture Maximum, invitée du mois de septembre, présente son mobilier recyclé. Direction le Pont Neuf pour découvrir ce trio de créations écolo, colorées et design.

Le Design Lab d’Habitat continue d’ouvrir l’univers design au grand public. Après avoir promu des éléments de petite décoration (avec les cuillères en bois sculpté de Ferréol Babin et les papiers peints graphiques de Beauregard), Habitat propose du mobilier. Au sein de son laboratoire expérimental, installé dans sa boutique située près du Pont Neuf de Paris, l’enseigne Habitat accueille la manufacture Maximum, atelier regroupant des jeunes designers. Ces derniers, qui accordent une importance particulière au recyclage, ont décidé de concevoir des meubles éco-responsables. Pour ce projet, mené principalement par le designer et créateur de l’atelier Maximum Basile De Gaulle, il n’est pas question de se contenter de donner une nouvelle vie à des objets pré-conçus et récupérés dans des poubelles. Au contraire, les membres de l’atelier ont préféré se tourner vers les industriels afin de s’approvisionner en matériaux. L’équipe de Maximum a ainsi conçu trois meubles en récupérant les déchets d’usine à la suite de tests industriels. Cette initiative permet de créer du neuf avec des matériaux qui n’ont pas d’autre vocation que de finir à la déchetterie. Maximum leur donne une seconde vie.
Trois meubles de designers à petit prix

La manufacture met un point d’honneur à proposer des meubles au tarif abordable allant de 38 à 1 300 euros. Elle a créé le tabouret Rotoman, à l’aide de morceaux tests en polyéthylène, qui ont originellement servi de simples supports de marquage pour ingénieurs. A partir de ces chutes de matière, Maximum a aussi mis au point une pièce à la forme plutôt basique. « Ce qui est intéressant, c’est que sa forme ne l’est pas justement. En revanche chaque objet a une histoire grâce à son processus de fabrication » explique le créateur de l’atelier. Aucun choix de couleur n’a pu être fait puisque la conception a lieu à partir des morceaux reçus dans leur état d’origine. Même principe pour les Chaises Gravêne, aux dégradés accidentels de couleurs, réalisées avec un piétement en bois ou en métal. D’anciennes lattes de parquet en chêne et chutes de tubes en acier ont servi à créer les pieds, tandis que l’assise en plâtre a vu le jour grâce à de la poudre de plastique. En faisant le choix de passer par la case recyclage, Maximum s’impose une contrainte de taille puisqu’elle parvient à créer avec des matières premières aux couleurs aléatoires. Les designers, qui n’ont aucune influence sur l’aspect des matériaux qu’ils récupèrent, sont ainsi parvenus à s’adapter pour composer avec les « défauts » de chaque pièce. Enfin, le troisième meuble est la table Clavex, réalisée avec des échafaudages hors-service en guise de piétement, des anciennes cloisons vitrées pour plateau, ainsi que des lièges de bouchons de vin. Tout est pensé pour que la récupération et réutilisation de matériaux soit maximale et que tous les éléments soient issus du recyclage. Habitat encourage la démarche de ces designers et permet à cette petite équipe de créateurs engagés de proposer au grand public leur vision de l’upcycling. Le Design Lab exposera donc pendant une partie du mois de septembre les créations accessibles des designers de l’atelier Maximum.

Où ? dans la boutique Habitat au 8 rue du Pont Neuf, 75001 Paris
Quand ? du samedi 16 septembre au dimanche 1er octobre
Prix : 38 euros le tabouret. 220 euros et 350 euros la chaise en version pieds en métal ou en chêne. 1 300 euros la table.

Sites : www.habitat.sx et www.maximum.paris

Source : http://deco.journaldesfemmes.com/magazine

Vignette de l’article : Table Clavex et Tabourets Rotoman. © Habitat X Maximum

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable
i . Informatif