Accueil » Revue de presse » *** L’éco-design, sinon rien

*** L’éco-design, sinon rien

Conséquence du stop chinois aux flux plastiques.

Le refus de la Chine d’encore importer des millions de tonnes de déchets plastiques à trier et à traiter a eu pour effet positif de sonner le réveil en Europe.

La Commission a relevé ses objectifs de recyclage et de recyclabilité d’ici l’horizon 2030. En Belgique, les Régions s’organisent pour faire naître sur leurs terres une véritable industrie du tri, recyclage et transformation de ces matières secondaires particulières. Aujourd’hui, Bruxelles planche sur la levée d’une série d’obstacles réglementaires au développement d’une filière intégrée dans une zone dédiée le long du canal.

À Namur, le gouvernement Borsus devrait approuver, d’ici une quinzaine, le nouveau Plan wallon déchets-ressources, qui donnera de nouveaux outils aux ministres de tutelle (Environnement, Économie…) pour stimuler les filières. Des deux côtés, le politique semble avoir bien compris qu’il faudra à la fois encourager l’amont et l’aval: non seulement, le développement de nouveaux centres de tri capables de traiter davantage de fractions plastiques et l’installation d’usines de recyclats, mais aussi susciter l’intérêt des transformateurs et des consommateurs.

Reste à traduire ces bonnes volontés politiques en véritables cadres incitatifs sur le terrain. Reste aussi aux industriels à remettre en question certains vieux réflexes, ancrés en eux par des décennies de pratiques marketing débridées. On peut se demander en effet comment certains d’entre eux osent encore concevoir aujourd’hui des produits, et en premier lieu des emballages, quasiment impossibles à recycler. On songe par exemple à ces bouteilles de plastique de couleurs exotiques, ou à ces canettes de boissons combinant plusieurs plastiques différents qu’il est très difficile d’isoler les uns des autres. En s’entêtant dans ces pratiques motivées uniquement par des objectifs de différenciation commerciale, ils manquent à leur nouveau devoir vis-à-vis de la planète (de ses océans…) qui est de penser « éco-design ». La Commission l’a souligné, certains producteurs, tel Évian, l’ont bien compris. Qu’attendent les autres pour s’aligner?

Auteur : Michel Lauwers, journaliste, pour L’Echo

Vignette de l’article : Pas d’information > probablement l’auteur

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable
(i) . Informatif