Accueil » Revue de presse » *** Les 10 technologies stratégiques en 2018, selon Gartner

*** Les 10 technologies stratégiques en 2018, selon Gartner

Gartner publie régulièrement des études sur les tendances technologiques. On pense bien-sûr à la cartographie « Hype Cycle » où sont répertoriées et catégorisées les technologies en fonction de leur degré de maturité et des effets de mode. Aujourd’hui, l’institut publie une autre analyse sur les 10 technologies tendances qui seront stratégiques en 2018.

L’intelligence

L’intelligence artificielle : Gartner estime que l’AI va jouer un rôle important dans les projets numériques d’ici 2025, mais indique également que les bienfaits de l’AI sont parfois surévalués. Les promesses et les pièges sont nombreux. Pour le moment, 59% des entreprises qui s’y intéressent sont dans une phase de recueil d’information. « Les entreprises devraient se concentrer sur les résultats business obtenus par des applications ciblées », conçues pour effectuer des tâches très spécifiques.

Les applications intelligentes : L’AI va intégrer des applications existantes pour améliorer leur fonctionnement. Les concepteurs de logiciels et d’ERP doivent penser leurs outils comme « des applications intelligentes pour augmenter l’activité humaine, et non comme un moyen de remplacer des humains ».

Les objets connectés : Les objets « qui n’existeraient pas sans l’intelligence artificielle » et les objets « améliorés grâce à l’intelligence artificielle » vont devenir de plus en plus mainstream dans les foyers et les entreprises. On passe petit-à-petit de l’ère des objets autonomes à celle des objets qui collaborent.

Le digital

Le double numérique : Gartner décrit un monde qui rappelle Second Life ou Facebook Spaces. Petit-à-petit, on copie sur Internet des éléments qui existent « dans le monde réel » : nos avatars sur les réseaux sociaux, les routes sur Google Maps… « De nombreux professionnels du marketing, de la ville, de la santé devraient tirer profit de ce double numérique de plus en plus précis et intégré ».

L’edge computing : la collecte d’informations, son stockage et sa livraison seront de plus en placés au plus proche des sources d’informations et des utilisateurs (vers un modèle de moins en moins centralisé).

Les plateformes conversationnelles : depuis longtemps, des plateformes nous permettent de discuter avec nos amis. Ces outils évoluent, et d’autres services sont créés (notamment les assistants) afin d’accéder plus facilement à l’information ou effectuer des actions via des « conversations ». Des interactions simples sont possibles (est-ce qu’il va pleuvoir aujourd’hui), d’autres sont plus complexes et plus connectées (réserve une table dans mon restaurant préféré à 12h30 pour deux personnes).

Les expériences immersives : les réalités virtuelle et augmentée sont deux technologies qui continueront à évoluer, en lien avec les plateformes conversationnelles notamment (vers une réalité mixte).

Mesh (le maillage)

La blockchain : Cette technologie transforme aujourd’hui la finance, mais bien d’autres applications sont expérimentées (gouvernement, santé, distribution du contenu, supply chain…). Gartner indique cependant que de nombreuses technologies de chaînes de blocs sont « immatures, non-éprouvées et non-réglementées ». L’application de la technologie blockchain exige « une compréhension claire de l’opportunité d’affaires, des capacités et des limites de la blockchain, une architecture de confiance et les compétences de mise en œuvre nécessaires ».

Les décisions et les actions basées sur des événements, des moments : les entreprises vont affiner leur capacité à détecter des événements et d’imaginer des scénarios associés (création de produit, stratégie de vente, personnalisation…). Les autres technologies (IoT, AI) vont hautement y participer.

L’adaptation aux risques de sécurité : les évolutions du digital permettent d’accéder à de nombreuses opportunités – mais des risques apparaissent aussi, notamment au niveau de la sécurité des données. Les entreprises devront mettre en place des systèmes capables de s’adapter très rapidement à cette évolution des risques liés à la sécurité et intégrer des professionnels au sein des équipes en place. Le DevOps a réuni les développeurs et les responsables de l’infrastructure, Gartner évoque des équipes DevSecOps qui intègrent des professionnels de la sécurité.

Auteur : Thomas Coëffé pour https://www.blogdumoderateur.com

 

Vignette de l’article et illustration : copyrhight gartner / gartner.com

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable