Accueil » Revue de presse » *** L’innovation sociale existe-t-elle réellement dans l’entreprise ?

*** L’innovation sociale existe-t-elle réellement dans l’entreprise ?

A partir de mardi et jusqu’à jeudi se tient le 11e Forum mondial de l’économie responsable. Un moment privilégié ou les pays du Nord se servent de ce qui se passe dans les pays du Sud.

Direction Lille, dans le département du Nord, où se tient [actuellement] du mardi 17 octobre au jeudi 19 octobre le Forum mondial de l’économie responsable, en partenariat avec franceinfo. L’économie responsable présente le double objectif de mettre en avant les bonnes expériences qui fonctionnent partout dans le monde et de regarder comment on peut les appliquer chez nous.

La démarche est originale. Habituellement, ce sont les pays du Nord qui se placent en donneurs de leçons. Cette fois, il s’agit d’aller voir ce qui marche ailleurs, dans les pays du Sud. Il ne s’agit pas de refaire le monde mais de s’interroger sur la manière de réinventer une croissance qui tienne compte des nouveaux modèles économiques et leur impact social.

En 2017, pour sa onzième édition, le World Forum for a Responsible Economy met particulièrement en valeur la responsabilité sociale. Au-delà de la performance économique, que peut-on attendre raisonnablement de l’entreprise aujourd’hui ? L’innovation oui, mais pas qu’industrielle. L’innovation sociale, surtout.

Le politique est nécessaire mais pas suffisant

Tous les secteurs sont passés en revue. L’organisateur de l’événement, l’ancien ministre et patron de la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-de-France, Philippe Vasseur, estime que dans le combat en faveur de l’évolution des règles sociales dans l’entreprise, le respect de l’environnement, le politique est nécessaire mais pas suffisant. La Responsabilité Sociale et Environnementale de l’entreprise passe aussi et avant tout par l’éducation, la lutte contre les inégalités et par les critères internes de management dans les grands groupes.

Exemple : Eurotunnel dont les dirigeants perçoivent des bonus définis en fonction du respect de critères sociaux et environnementaux. Il s’agit d’inciter à créer de la valeur autrement. Bien plus loin que la seule région des Hauts-de-France, Philippe Vasseur veut fédérer les élus de tous bords. L’idée est d’essaimer partout dans l’hexagone.

La France pas en retard

En matière d’innovation sociale, la France n’est pas en retard. C’est ce que montre une étude réalisée à l’occasion du Forum lillois. Un classement des pays en fonction de leur ouverture à la RSE. Une première. Jamais une évaluation internationale n’avait été réalisée sur le sujet. Six indicateurs et trente-huit variables ont été pris en compte : outre l’environnement, la lutte contre les discriminations, le droit du travail, la parité, et la liberté de la presse sans laquelle l’opinion ne serait pas informée.

Résultat : sur les quelque 195 pays recensés, ceux du Nord excellent. Suède, Finlande, Norvège, Danemark et Islande, arrivent en tête. La France est septième, derrière la Suisse et devant… l’Allemagne. Les Etats-Unis sont 151e.

Ce classement permet de comparer les bonnes pratiques, mais aussi de créer une prise de conscience. La comparaison entre nations engendre une émulation, une pression publique pour les dirigeants.

Auteur : Emmanuel Cugny pour FranceInfo

Vignette de l’article : Les dirigeants d’Eurotunnel perçoivent des bonus définis en fonction du respect de critères sociaux et environnementaux pour une économie responsable. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s !

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable