Accueil » Revue de presse » Saint-Étienne récompensée au Prix international du Design de Shenzhen

Saint-Étienne récompensée au Prix international du Design de Shenzhen

Shenzhen (Chine), ville créative UNESCO de Design, comme Saint-Étienne, organisait en 2015 la deuxième édition de son Prix du Design Shenzhen pour les jeunes talents.

C e concours a pour objectif de récompenser les efforts des jeunes créateurs qui, à travers un projet, par leur créativité, ont contribué à l’amélioration de la qualité de l’environnement, au développement social et économique local et, plus largement, à la qualité de vie dans les villes.

122 projets sélectionnés dans le monde entier

Cette année, le prix avait pour thème « Transformation : la mission du design ». Et il s’adressait aux jeunes créateurs de moins de 35 ans des 69 villes créatives UNESCO, dont la ville de Saint-Étienne est un représentant actif.

M. Ting XU, secrétaire général de la Shenzhen City of Design Promotion Association (SDPA), responsable de l’organisation du Prix, est venu à Saint-Étienne le 2 septembre dernier pour rencontrer la communauté des designers stéphanois et leur présenter le Prix.

Après un appel à projets, la Cité du design, en tant que référent choisi par Shenzhen, a réuni un jury local constitué de personnalités stéphanoises afin de réaliser la sélection des candidats.

Un jury international s’est ensuite réuni les 20 et 21 novembre à Shenzhen pour examiner les projets de 122 candidats dont 96 professionnels et 26 étudiants.

Lire la suite après l’image …

070120161012

Quatre prix de 5 000 dollars chacun

C’est ainsi que Saint-Étienne ville UNESCO de design a remporté quatre prix de 5 000 dollars chacun. La cérémonie de remise aura lieu au printemps 2016 à Shenzhen, avec une exposition des réalisations de tous les candidats.

Prix catégorie professionnelle
Dorothée Noirbent, designer : « Le cube Gigogne reprend la silhouette archétypale de la maison, au cœur de laquelle il enferme une série de modules facilement déployables.

Les commerçants du quartier sont invités à s’approprier cette structure et à la disposer sur la place Chavanelle, pour y aménager leurs artefacts comme bon leur semble.

Refermé comme un écrin, le Cube Gigogne redevient alors un monument, un lieu de rendez-vous, d’échange, de sollicitations, un néototem urbain ».

Prix catégorie étudiante
> Daria Ayvazova , étudiante Post Diplôme Design & Recherche de l’ESADSE : « Aujourd’hui, les conséquences de changement des habitudes alimentaires et les crises agroalimentaires et écologiques qui en résultent sous-entendent d’éventuels changements comportementaux et de réorganisation de l’espace-cuisine.

C’est ainsi que de nouvelles formes de cuisiner et de consommer façonnent une nouvelle forme de la cuisine. »

> Romain Le Liboux , étudiant Post Diplôme Design & Recherche de l’ESADSE : « Le Biotope 1.0 est une première réponse à un programme visant à allouer une place à la nature en ville, en changeant le statut des espèces « végétales-sauvages-urbaines » appelées espèces « rudérales », et plus communément « mauvaises herbes ». Ce changement doit s’opérer par leur intégration dans le paysage urbain, par la connaissance et l’apprentissage de leur diversité et de leurs propriétés. La végétalisation des centres urbains est un moyen simple, mais efficace, pour lutter contre le changement climatique en général ; elle participe aussi à la préservation de la biodiversité. »

Prix du meilleur référent
La Cité du design a également remporté un prix en tant que responsable de la diffusion et de la sélection locale du Prix international du Design de Shenzhen à Saint-Étienne.

Source : R.G. Le Progrès

Vignette de l’article : La cuisine de Daria AYVAZOVA. Photo Sbinoux.