Accueil » Revue de presse » Une filiale pour donner un nouvel élan à la Cité du design (i)

Une filiale pour donner un nouvel élan à la Cité du design (i)

Dans les mois qui suivront la Biennale Internationale Design Saint-Etienne 2019, qui s’ouvre le 21 mars, une filiale verra le jour pour accroître les ressources de la cité et les transferts de compétences design en direction des entreprises.

 

La Biennale qui démarre pour un mois reste « la figure de proue de tout l’investissement design du territoire stéphanois », affirme Thierry Mandon, le directeur général de la cité. Un lieu de rencontre des spécialistes et du grand public. Le moyen pour l’école de valoriser sa formation et ses étudiants. L’occasion pour la cité de rentrer en contact avec des entreprises et des collectivités, qui sont de futurs usagers, voir des clients. Un outil d’attractivité national et international pour Saint-Etienne. Avec la particularité d’avoir cette année un « train du design », qui partira de Paris le 5 avril. Cette opération, financée par des sponsors, est en fait un wagon complet de designers qui se rendra à la Biennale.

 

… Ceci est un article de Denis Meynard pour L’Essor

 

Autre grande nouveauté, une filiale de l’Etablissement public de coopération culturelle Cité du design doit voir le jour en juillet prochain. Après que sa création soit validée par un conseil d’administration de l’EPCC qui se tiendra en juin. Cette future société, qui devrait avoir un statut juridique de type SAS, qui comprendra une petite participation au capital du collectif Designers Plus. Elle sera créée sur le mode start-up avec une montée en régime progressive sur trois ans. Pour des raisons, d’organisation, de marché et de ressources humaines, notamment de statut du personnel.

La future filiale a vocation à s’occuper de tout ce qui correspond aux services aux entreprises et aux collectivités territoriales. Avec pour missions l’accompagnement, le transfert de compétences, de savoir-faire, formation. « Elle pourra utiliser des ressources de la cité mais elle sera dans la commercialisation amont, afin d’ouvrir des marchés et de les organiser afin que les retombées soient les plus importantes possibles pour les designers », note le directeur général de la cité qui souligne « qu’il n’y aura pas 50 personnes et que ça ne sera pas un cabinet de designers. Il ne s’agira pas de faire à leur place mais au contraire de leur donner des opportunités de croissance ».

 

Ingénierie commerciale

Cette société fera de l’ingénierie commerciale, donc accompagnera, pour faire un diagnostic en direction des entreprises qui souhaitent faire du design, faire des formations, élaborer la stratégie. Elle ne se chargera pas de la mise en œuvre de la stratégie. Elle pourra conseiller de faire appel à tel ou tel designer ou aidera à constituer un appel d’offres. Afin de ne pas « tuer le marché ». Il est prévu d’associer la Région et la Métropole lyonnaise à la vie de cet outil. Voire dans un deuxième temps d’associer ces deux collectivités au capital si elles le souhaitent. A noter que sur 2019, la Région a décidé de consacrer 1 M€ à l’accompagnement des PME d’Auvergne-Rhône-Alpes qui se lanceraient dans une démarche design, à hauteur de 50 % des investissements.

Les activités de la future structure recouvrent celles déjà exercées pour partie, à petite échelle, au sein de la direction Entreprise et Innovation de la cité. Elles le seront dans l’avenir avec le régime fiscal des sociétés, donc avec une TVA qui sera récupérée, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Elle comprendra des profils en ressources humaines plus commerciaux, à côté de ceux qui existent déjà aujourd’hui. Sachant qu’actuellement, la cité ne fait pas de démarche de prospection. Avec cette future filiale qui fera croître les ressources, le nouveau futur modèle économique de la Cité du design évoluera à celui d’une structure qui à trois ans doit être au minimum équilibrée. Pour mémoire, la Métropole apporte 74 % du budget annuel de la Cité du design qui est légèrement supérieur à 7 M€ (hors biennale).

 

 

Vignette de l’article : ©Noémie Coquet – Le collectif Designers + devrait avoir une petite participation au capital

 

Cet article a été sélectionné par designer.s dans le cadre de sa veille éditoriale et intégré à sa revue de presse européenne francophone !

Pertinence et intérêt de l’article selon designer.s :

***** Exceptionnel, pépite
**** Très intéressant et/ou focus
*** Intéressant
** Faible, approximatif
* Mauvais, très critiquable
(i) . Informatif