Accueil » Revue de presse » Vous avez une idée ? La Fabrique à innovations la concrétise pour vous

Vous avez une idée ? La Fabrique à innovations la concrétise pour vous

« Vous avez une idée ? Ne la laissez plus au fond d’un tiroir, donnez lui vie en intégrant la communauté !» Le ton est donné ! La Fabrique à innovations, start-up créée par Raphaël Jolivet, Arnaud Groff, Mathieu Dupas et Thomas Panzolato met en œuvre un principe collaboratif nouvelle génération.

« En fait, nous souhaitions faciliter l’innovation, la rendre accessible à tous. Car cela peut s’avérer être très complexe aujourd’hui de développer un produit ; et cela demande beaucoup d’énergie. Face à ce constat, beaucoup de personnes finissent par abandonner leur projet. Nous avons donc décidé de créer une plateforme qui faciliterait les démarches des internautes et nous avons lancé La Fabrique à innovations, c’est un concept qui permet de transformer une idée en produit innovant », explique Raphaël Jolivet co-fondateur de la Fabrique à innovations. Un concept qui depuis sa création il y a trois ans, et la mise en ligne du site en mai 2013 a rassemblé bon nombre d’internautes. « Nous recevons une idée par jour, précise Raphael Jolivet. Pour autant, nous ne les développons pas toute, bien sûr ».

Donner vie à ses idées

Alors concrètement, comment ça fonctionne La Fabrique à innovations ? Car si tout le monde peut déposer son idée dans le but de la voir se concrétiser, encore faut-il qu’elle soit sélectionnée. Et c’est une fois la sélection acquise, par l’équipe de La Fabrique à innovations mais par la communauté internaute également, que le projet démarre. L’idée est déposée et protégée, la recherche d’entreprises et industriels partenaires lancée, slogan et nom approuvés, pré-ventes assurées, fabrication (en France !) amorcée, ventes déclenchées. Un parcours logique, mais qui seul, pourrait ressembler à celui du combattant. Et les gains dans tout ça ? Car avec autant d’intervenants, comment se répartir le bénéfice des ventes ? « Le partage est très simple et équitable, précise Raphael Jolivet. La Fabrique à innovations touche 50 % des gains, les 50 % restants sont redistribués 25% à l’inventeur et le reste aux contributeurs : les votants, les auteurs du design sélectionné, les auteurs du nom et du slogan, les contributeurs à l’évaluation du prix ou encore les pré-acheteurs. En fait, toute personne ayant participé à la concrétisation du produit est rémunérée ». Principe même du système collaboratif dans lequel les pré-ventes sont également réalisées sur une plateforme de crowdfunding.

Made in France du concept à la fabrication

Résultats ? Un an après son lancement, La Fabrique à innovations comptait plus de 5000 membres, plus de 100 000 visiteurs, plus de 600 idées reçues, plus de 15 projets en cours, dont 4 transformés en produits tels Médibons, des contenants en chocolat permettant d’administrer des médicaments sous forme liquide pour les enfants de 3 à 10 ans ou encore My Tatane, la tong 100% personnalisable, 100 % réglable, vendue en kit. « Nous mettons un point d’honneur à fabriquer tous les produits en France. En fait, de la conception à la réalisation, tout est Made in France. Cela fait partie de nos valeurs fondamentales et de nos démarches éco-citoyennes ». Gageons que La Fabrique à innovations, qui rencontre déjà un vif succès auprès des internautes et qui est sur le point de réaliser sa première levée de fonds, saura convaincre le jury des Acsel du numérique le 30 mars prochain.

Infos + sur www.lafabriqueainnovations.com

Auteur : Valérie ABRIAL pour La Tribune

++++

Les Acsel du numérique : le Trophée des acteurs de l’économie numérique, aura lieu le 30 mars au Théâtre de l’Odéon. Infos + www.acsel.asso.fr